1970-1991 : travaux en Afrique

publié le 2 décembre 2007 (modifié le 27 février 2008)

 

RAZEL : 3e génération

L’Entreprise développe son implantation en Afrique :

  • Cameroun : routes, ponts et barrages : Bamendjin 1972, Song-Loulou 1976 et 1984 ;
  • Gabon : chemin de fer Transgabonnais en participation avec Eurotrag, groupement des plus grandes entreprises européennes - 750 km - 15 ans ;
  • Congo : route Ngo-Djambala-Lekana 1982 - 165 km ;
  • Niger : route Dosso-Madaoua 1973 -368 km avec Grün et Bilfinger ;
  • Côte d’Ivoire : barrage de Buyo 1976 avec Chantiers Modernes ;
  • Burkina-Fasso : route Banfora-Boko Dioulasso-Houndé 1977 - 180 km ;
  • Bénin : routes 1979 ;
  • Sénégal : rizières 1982 ;
  • Mauritanie : routes 1988 ;
  • Mali : réalimentation des lacs Tanda et Kabara 1987 ;
  • Algérie : après avoir construit plusieurs milliers de km de routes sahariennes depuis 1955, l’entreprise crée avec la SNS, en 1974, la société mixte Genesider pour une durée de 15 ans. Elle construira la câblerie électrique Sonelec à Biskra, la centrale thermique de Ras-Djinet, la piste de l’aérodrome international d’Annaba ...
Transgabonnais (Gabon)
Transgabonnais (Gabon)
(droits réservés)
barrage de Song Loulou (Cameroun)
barrage de Song Loulou (Cameroun)
(droits réservés)


Route Banfora-Bobo Dialasso-Houndé (Haute Volta)
Route Banfora-Bobo Dialasso-Houndé (Haute Volta)
(droits réservés)
Barrage du Buyo sur le Sassandra (Côte d'Ivoire)
Barrage du Buyo sur le Sassandra (Côte d’Ivoire)
(droits réservés)


Par ailleurs en Iran :
En 1976, l’entreprise entame l’autoroute Téhéran-Golf Persique - 400km dans un groupement piloté par Jean Lefebvre - interrompu par la destitution du Shah.