2009, année des dernières informations du Ministère de tutel sur l’activité du BTP

publié le 1er juillet 2009 (modifié le 17 novembre 2016)

juillet 2009 (sources MEDDE - CGDD) : suite à l’intégration de la DAEI au CGDD (commissariat général du développement durable), le ministère n’édite plus ce type d’informations.

 

 

Après une longue période de croissance et dans un contexte de crise économique et financière, l’activité de la construction a fléchi en 2008, de 2,3 % en volume, mais a encore créé, nets, 13 000 emplois permanents. En 2009, la poursuite de la dégradation de la situation économique devrait entraîner une diminution d’activité comprise entre -3,5% et -5,7% se traduisant par une réduction des effectifs employés de 33 000 à 61 000 personnes, soit une baisse de 2,0% à 3,7%. Les entreprises devraient continuer à ajuster leurs ressources humaines par un moindre recours au travail intérimaire, qui représente le tiers des suppressions.

Ces prévisions tiennent compte de la plupart des mesures mises en place dans le cadre du plan de relance de l’économie. Ces dernières renforcent la dynamique du Grenelle Environnement. A défaut d’inverser complètement la tendance, ces dispositions limitent le recul de l’activité et de l’emploi dans la construction en 2009 pour les maintenir à un niveau relativement élevé si on les compare à la situation du début des années 2000.

 

2007 pour le BTP

Croissance de 4,2% avec un CA de 178 milliards d’euros

61 000 emplois salariés permanents nouveaux, auxquels s’ajoutent 7 000 intérimaires.

Le taux de croissance des TP a été de 7,7 %.

Prévisions 2008

Pour l’ensemble du BTP, le taux de croissance devrait être proche de celui du PIB entre 1,1 et 2,2%

L’activité des TP devrait continuer à se développer, à un rythme moindre qu’en 2007 cependant, et qui devrait s’établir entre 0,8 et 2%.