Accroissement des ports

publié le 11 octobre 2007 (modifié le 6 mars 2008)

 

Les ports ont du accroître leur taille pour offrir aux navires des chenaux d’accès, des zones de manœuvre et des possibilités d’accostage adaptés aux caractéristiques des grandes unités modernes.


Agrandir le plan de Fos-sur-Mer

Évolution du port de Marseille (voir explication)

Dessin ci-dessus : la darse 1 du port Ouest de Marseille construit au cours des années 1970 dans le golfe de Fos, a pratiquement les mêmes dimensions que la totalité du port de Marseille Est dont la construction a été faite fin XIXe siècle début XXe.

L’accroissement de la taille des ports

Pour offrir aux navires des chenaux d’accès, des zones de manœuvre et des possibilités d’accostage et d’opération des navires adaptés aux caractéristiques des grandes unités modernes et pour assurer la fluidité de pré et post acheminement du trafic ainsi que pour disposer de surfaces de stockages suffisantes et limiter le nombre de ruptures de charge, les ports ont du accroître leur taille " dans les 3 dimensions " :

  • le long du littoral
  • au large du littoral
  • en profondeur

De ce fait, les caractéristiques géographiques et océanographiques de certains sites portuaires ne permettant pas cette évolution, une sélection s’est "naturellement" opérée avec la constitution de places portuaires très importantes, en nombre limité, tels les ports "extérieurs" (Marseille, le Havre, Dunkerque) qui ont dû procéder à des extensions à des distances de plusieurs km du centre historique de la place portuaire.

Évolution des surfaces des plan d’eau du port du Havre