ALLOT Léon et ses fils Marcel et Jacques

publié le 2 octobre 2007 (modifié le 13 juillet 2012)

(1869-1931)

Léon Ballot (1869-1931) et ses fils, à Marèges
Léon Ballot (1869-1931) et ses fils, à Marèges
(© Coyne & Bellier)

Une dynastie d’entrepreneurs
Léon Ballot (1869-1931), est l’archétype de ces grands entrepreneurs originaires de la Creuse (Chagnaud ou Fougerolle en sont d’autres exemples).

Ingénieur des Arts et Métiers, il fonda sa société en 1902, après avoir travaillé à la construction de chemin de fer en Roumanie. Dès lors, il se consacra surtout aux terrassements pour les chemins de fer et leurs ouvrages d’art.

Vers 1925-1928, il s’oriente vers les ouvrages hydrauliques, avec d’abord la réalisation de la chute de Diège. Une spécialité dans laquelle sa société allait bientôt exceller, comme lors de la construction du barrage de Marèges (1930-1935) sur la Dordogne où s’illustra son fils Marcel Ballot (1900-1935), centralien.

Après le décès de ce dernier, ce fut son frère Jacques qui assura la continuité de l’entreprise jusqu’en 1960.

 
Sous sa direction, l’entreprise édifia des ouvrages exceptionnels tels que le barrage de l’Aigle en amont de Marèges, celui du Dokan en Irak ou encore celui de Grandval sur la Truyère.