Après le chantier

publié le 15 avril 2009 (modifié le 5 avril 2010)

 

récolement et auscultation

Récolement

Le récolement consiste à relever ce qui a été réalisé, puis à le comparer avec le projet initial. Le contrôle peut s’appliquer au décalage horizontal, vertical, à celui des cubatures, etc. C’est le cahier des charges qui définit les objectifs initiaux, en indiquant pour chaque cas les tolérances possibles (à tant de centimètres près...) En fonction des résultats à l’achèvement du chantier, ceux-ci peuvent être ou non validés, avec des pénalités éventuelles.

Il s’agit d’une étape évidemment très importante, qui ne peut être réalisée que par des géomètres indépendants, garants de la précision des mesures effectuées. Cette démarche qualité est actuellement en plein devenir, sachant que la réglementation qui l’encadre est elle-même très récente (2003). Pour des raisons similaires, le cahier des charges a pris une importance croissante.

Auscultation

Une fois l’ouvrage d’art livré, on va observer les mouvements de structure qui peuvent se produire à long terme. En effet, la construction peut subir des déformations, le sol se modifier... En ce qui concerne certains bâtiments (barrages ou centrales nucléaires par exemple), la stabilité est primordiale, et réclame un haut degré de précision (au millimètre voire au dixième de millimètre).

À cette fin vont être développés des instruments et des méthodologies spécifiques : il s’agit quasiment d’inventer à chaque fois une nouvelle façon de penser pour s’adapter à la situation particulière où l’on se trouve. Tous les grands bâtiments publics tels que la pyramide du Louvre, la Géode, le musée du quai Branly sont étudiés de très près en 3D. Il en est de même pour les grands ouvrages de travaux publics tels que viaducs, tunnels, barrages, centrales nucléaires, installations militaires sensibles...

Contrôle de stabilité de bâtiment par tachéomètre robotisé au musée du quai Branly
Contrôle de stabilité de bâtiment par tachéomètre robotisé au musée du quai Branly
(photo SITES)
Contrôle d'exécution par nivellement de haute précision (millimétrique) sur un ouvrage
Contrôle d’exécution par nivellement de haute précision (millimétrique) sur un ouvrage
(photo SITES)