Le pont de Saint-Nazaire

publié le 12 août 2009 (modifié le 13 août 2009)

 



Une vidéo sur le pont, de Patrick Dusautoir (© VDP)

Mis en service le 18 octobre 1975, le pont de Saint Nazaire Saint Brévin sur l’estuaire de la Loire reste encore, en 2009, le plus long pont de France avec une longueur de 3356 m. L’ouvrage est constitué de deux viaducs d’accès en béton précontraint de 1115 m au Nord et de 1521 m au Sud, et d’un ouvrage principal métallique haubané de 720 m de longueur.

En 1975, avec sa travée centrale de 404 m, l’ouvrage métallique détenait le record mondial de portée pour un pont métallique haubané.

Sa construction a duré trois ans. Il a été construit à l’initiative d’une société mixte :

  • Construction métallique : CFEM Compagnie Française d’Entreprises métalliques
  • Ouvrages béton : SGE Société Générale d’Entreprises
  • Fondations sous-traitées : Entreprises Morillon-Corvol Courbot et Dodin
  • L’ouvrage a été versé au patrimoine du Conseil général de Loire Atlantique qui en assure la gestion et l’entretien depuis le 1er Août 1995.

Données chiffrées

Viaduc en béton de type VIPP (viaduc indépendant à poutres précontraintes) :

  • 22 travées au nord et 30 travées au sud, de 50,70 mètres de portée ;
  • 208 poutres précontraintes de 2,80 m de hauteur et de 190 tonnes ;
  • une largeur de hourdis de 13,5 m entre garde-corps offrant 12 m de largeur roulable (utilisée en 3 voies routières, et deux passages de services ;
  • des pentes longitudinales de 5,6%.

Montage : Fabrication au sol des poutres, puis transport par fardier, et lançage au moyen d’un lanceur métallique permettant le rippage transversal.

L’ouvrage principal métallique

  • Un caisson métallique haubané de 720 m de long et d’une hauteur de 3,20 m, en 3 travées de 158 m, 404 m et 158 m, présentant une dalle orthotrope de 15 m de large.
  • Un tirant d’air de 61 m au-dessus des plus basses eaux, sur 300 m de largeur.
  • 72 haubans, (de type câbles clos ) en 4 nappes en éventails, fixés à deux pylônes métalliques en Y inversés, articulés en pied, et dont la tête se situe sensiblement à 130 m au-dessus des plus basses eaux.

Montage

  • Fabrication des deux tronçons de 96 m de chaque travée de rive, approvisionnés par voie maritime depuis l’usine de Fos, par Gibraltar,
  • Assemblage sur deux barges de chaque travée de rive sur 192 m de longueur (avec porte-à-faux de 34 m en travée centrale),
  • Hissage du caisson assemblé et de chaque pylône couché, par crémaillères et vérins,
  • Relevage des pylônes,
  • Hissages successifs en travée centrale des tronçons de 16 m et mise en place et réglage à l’avancement des haubans, Clavage.

Piles
Les piles courantes (52, non compris 2 culées) sont constituées de deux fûts en forme de H de 3 m à 57 m de hauteur, reposant sur une semelle fondée sur quatre pieux de 1.80 m ou 1.50 m de diamètre,
Deux piles principales de part et d’autre du chenal, sont creuses et formées de quatre cellules verticales fondées sur un groupe de 18 pieux de diamètre 1.80 m.
L’ensemble des pieux en béton armé tubés et ancrés au rocher (environ 260) ont une longueur variable de 15 à 50 m.
Les piles ont été construites par coffrages glissants.

(source wikipédia)


Télécharger :

  • pont_de_st_nazaire (format wmv - 6 Mo - 12/08/2009)Temps de téléchargement estimé : 1 min 38 s (512 K), 49 s (1024 K), 24 s (2 M), 9 s (5 M).