Haut de page

 
Flux RSS Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte
 

Contenu

Coffrages

08/10/2007
 
jpg - 57.2 ko
Table de coffrage pour une tour à Toronto...
(D.R. PERI)
jpg - 53.6 ko
... et coffrage de pont
(D.R. PERI)

 

Le principe du coffrage est simple : on fabrique un moule de ce que l’on veut construire à partir de « banches » (parois du moule), puis on y coule le béton. Il ne reste plus alors qu’à laisser sécher pour démouler l’élément voulu.

Les coffrages permettent de multiples réalisations : cloisons, parois, poteaux, piles de ponts, escaliers, corniches (au bord des autoroutes par exemple). La tendance actuelle sur les chantiers est de produire des coffrages de plus en plus importants, afin de réaliser en une seule coulée les voiles (mur en béton obtenu par coffrage) et les poteaux de grande hauteur.

La préparation du coffrage est une étape cruciale : les ouvriers assemblent les banches qui sont des éléments modulaires de 2 à 3 m. de haut se fixant les uns aux autres à l’aide d’éléments appelés entretoises. Une fois les banches installées, il faut les étayer pour qu’elles résistent à la pression du béton que l’on va couler, notamment en partie basse où celle-ci est plus importante. Il est également important de veiller à la propreté intérieure des coffrages, toute saleté risquant de laisser une trace au final.

Le coulage va s’effectuer selon deux méthodes : le déversement depuis la partie supérieure du coffrage et l’injection en pied de banche. Dans les deux cas, on utilise un vibreur qui permet de bien répartir le béton dans le coffrage, tout en éliminant les bulles d’air afin de garantir au mélange la meilleure qualité possible. Une fois que le béton a « pris », vient l’étape du décoffrage, pour laquelle sont parfois employés des agents de démoulage (à base d’huile minérale ou végétale) empêchant l’adhérence du béton.

En effet, l’aspect des parements, sur lequel les exigences sont de plus en plus fortes, est étroitement lié à la qualité du béton et aux techniques de décoffrage. Avec les nouvelles techniques, il est ainsi devenu possible de donner au béton l’apparence d’autres matériaux... comme par exemple des planches en bois !

 
 
 

Pied de page