Pont de Tolbiac

publié le 21 septembre 2007

 

Pont de Tolbiac
Pont de Tolbiac
(ENPC)

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le développement rapide de l’urbanisation des quartiers Est de la capitale du aux gares d’Austerlitz et de Lyon nécessite la réalisation d’un nouveau pont entre le pont National et le pont de Bercy , facilitant la liaison entre les deux rives de la Seine. Ce sera le pont de Tolbiac. Financé part la Ville de Paris et l’Etat, sa construction débute en 1879 et se termine en 1882.

Depuis cette date, aucun fait notable ne marque son histoire, si ce n’est en 1943, où il fut percuté par un avion anglais en perdition.

Concepteurs : BERNARD et PEROUSE.
Constructeur : PERRICHONT.
Longueur totale : 168 m.
Largeur utile : 20 m : chaussée 12 m ; deux trottoirs de 4 m.
Dispositif constructif : pont en maçonnerie constitué de cinq arches elliptiques de 29m, 32m, 35m, 32m et 29m d’ouverture. Les culées et les raccordements circulaires de la rive gauche sont fondés sur le sable ; la culée rive droite est fondée sur pieux en bois recepés, au niveau de l’étiage et dont les têtes sont noyées dans un massif de maçonnerie de 1 m de hauteur. Les piles reposent sur un massif de béton de 1,80m d’épaisseur.
Bâtiments ou ouvrage de génie civil d’exception à proximité du pont :
Palais Omnisport de Bercy
Grande Bibliothèque Nationale François Mitterrand
Station de métro Bibliothèque nationale (terminus de la ligne de métro 14 « Météor » entièrement automatisée).
A noter également la présence, dans cette zone, des ports à béton de Paris, qui reçoivent les granulats, approvisionnent les chantiers et servent à l’évacuation des gravats.