Pont Charles de Gaulle

publié le 21 septembre 2007 (modifié le 6 juin 2008)

 

Le Pont Charles de Gaulle
Le Pont Charles de Gaulle
(photo ASCO-TP)

À la suite de travaux réalisés dans le sud-est parisien (Palais Omnisports de Bercy, Ministère des Finances, parc de Bercy, Bibliothèque de France etc...) et du développement urbanistique de ce quartier, la ville de Paris décide en 1986 la réalisation d’un nouveau pont, destiné à doubler le pont d’Austerlitz, le plus chargé de la capitale, afin de mieux relier les quartiers de Bercy et de Paris Rive Gauche, ainsi que les gares de Lyon et d’Austerlitz.

S’intégrant parfaitement dans son l’environnement en respectant le site du fleuve et l’esthétique du viaduc d’Austerlitz, distant de quelques 150 mètres, l’ouvrage se compose d’un tablier en acier profilé comme une aile d’avion, posé par l’intermédiaire de corolles en tube d’acier sur deux piles dégageant trois travées continues de 68, 84, et 55 mètres. Les travaux entrepris en 1993 ont été terminés à l’été 1996.

Vue des piles du pont
Vue des piles du pont
(photo ASCO-TP)

Concepteurs : Louis ARRETCHE et Roman KARASINSKI, architectes.
Longueur totale : 207,75 m.
Largeur utile : 31,60 m : Chaussée 18m . Trottoirs 2 de 5m. Séparateurs 2 de 1,80m.

Dispositif constructif : Pont poutre métallique continue à trois travées de 68m, 84m et 55m.
Tablier mis en place par poussage et composé de deux caissons porteurs latéraux reliés par une tôle porteuse. La dalle supérieure est en béton précontraint transversalement. La surface est composée de tôles courbes en forme d’aile d’avion. Piles en béton, coulées à l’intérieur d’un batardeau et surmontées de « corolles » constituées de quinze barres d’acier en forme de cône tronqué.
La couronne extérieure est adaptée à la forme de l’intrados au moyen de quinze vérins plats.

Ouvrages d’exception à proximité du pont :

  • La gare de Lyon et la gare d’Austerlitz avec leurs grandes halles métalliques.
  • Aménagement du nouveau quartier Paris-Rive-Gauche avec la couverture des anciennes voies de chemin de fer menant à la gare d’Austerlitz (avenue de France).