Pont Marie

publié le 21 septembre 2007 (modifié le 6 juin 2008)

 

Le Pont Marie
Le Pont Marie
(photos ENPC)

Le pont Marie fait partie de l’ensemble des ponts destinés à desservir l’île Saint-Louis. Permettant de la relier à la rive droite, il constitue le pendant du pont de la Tournelle situé dans le même alignement, côté rive gauche. Le roi Louis XIII posera la première pierre de ce pont qui compte parmi les plus anciens de Paris en 1614. L’inscription d’époque gravée aux extrémités rappelle la durée des travaux "Pont Marie construit sous le règne de Louis XIII - 1614-1635".

L’ingénieur Christophe Marie donnera son nom à l’édifice, composé de cinq arcades d’environ quatre mètres de portée chacune et reposant sur des piles à charpente de bois. L’une de ces arcades enjambe la berge. D’une longueur de 92 mètres, le pont, conçu en dos d’âne, est d’une largeur de 22,60 mètres, exceptionnelle pour l’époque. Il supportait une double rangée de maisons qui seront détruites en 1786.

Le Pont Marie
Le Pont Marie
(photos ENPC)

Comme la plupart des ponts anciens en maçonnerie, son "dos d’âne" est progressivement atténué, notamment lors d’une restauration effectuée en 1850 et 1851, qui n’en change pas notablement l’aspect.Le pont est d’architecture classique avec une décoration de style Renaissance. Des niches vides encadrées ornent les tympans qui surmontent les piles massives. Elles ne recevront jamais les statues qui devaient y séjourner.

Concepteur, constructeur : Christophe MARIE
Date de construction :
Octobre 1614, pose de la première pierre - Achevé en 1635. Deux arches côté île Saint-Louis écroulées en mars 1658, réparées en 1670.
Longueur totale : 92 m environ entre culées.
Largeur utile : 22,60 m : chaussée 14,60 m ; deux trottoirs de 4 m.
Dispositif constructif :
Pont en maçonnerie comportant cinq arches, sensiblement de plein cintre, d’ouverture variant entre 14 et 18 m. Piles et culées en maçonnerie, fondées sur pieux en bois avant et arrière becs en dièdre.