Pont au Change

publié le 21 septembre 2007 (modifié le 24 septembre 2007)

 

Pont au change
Pont au change
(Hugues Delahousse-LCPC)

L’existence d’un pont en bois à l’emplacement, ou au voisinage, de l’actuel pont au Change paraît à peu près certaine dès avant la présence romaine en Gaule.On recense ensuite, vers l’an 872, un pont fortifié en pierre qui constitua, pendant plusieurs siècles, la seule traversée du bras principal de la Seine. Jusqu’en 1441, les différents ponts implantés à cet endroit furent dénommés "Grand-Pont", par opposition au "Petit-Pont" qui enjambe le petit bras. C’est à cette date que le roi Louis VII, en ordonnant que tous les changeurs de Paris s’y installent, lui conféra sa dénomination actuelle de "Pont-au-Change".

Le 24 octobre 1621, un incendie le détruit de fond en comble ainsi qu’un pont voisin, aujourd’hui disparu, le "pont aux Colombes" ou "pont Marchant". Les changeurs ayant sollicité du roi l’autorisation de reconstruire l’ouvrage à leurs frais, à condition de pouvoir y édifier des maisons, satisfaction leur est donnée par un édit royal de mai 1639, le roi participant lui-même aux frais de construction sur les "deniers extraordinaires". Ce pont, réalisé de 1639 à 1647, comportait sept arches en maçonnerie, dont six en Seine ; large de 32,60m, il est alors le pont le plus large de la capitale. Au milieu du XIXe siècle, les contraintes de l’urbanisme Haussmannien nécessitent la reconstruction du pont qui ne correspondait plus aux alignements souhaités. Le nouveau pont, celui que nous connaissons actuellement, fut entrepris en 1858 à son nouvel emplacement et fut ouvert à la circulation le 15 août 1860.Les voûtes en maçonnerie intègrent des pierres taillées du pont précédent. Le "N" impérial de Napoléon III, sculpté par Cabat, est identique à celui du Pont Saint-Michel.

Concepteurs : de LAGALISSERIE et VAUDREY.
Constructeur : GARNUCHOT
Date de construction : 1859-1860
Longueur totale : 103 m
Largeur utile : 30 m : chaussée de 18 m ; deux trottoirs de 6 m
Dispositif constructif : Trois arches elliptiques en maçonnerie de 31 m d’ouverture.
Œuvres associées :
Poème de Robert DESNOS : le veilleur du pont au change
Au Musée Carnavalet : Vues de Paris au XVIII ème siècle : La joute de mariniers entre le pont Notre-Dame et le Pont -au-Change
Au Musée du Louvre : Statues et reliefs provenant du monument à la gloire du jeune roi Louis XIV élevé sur le pont au Change.