Asie Centrale. XIIIe siècle

publié le 28 septembre 2007 (modifié le 25 février 2008)

 

Kebar, premier barrage-voûte depuis l’époque romaine.
Parement aval du barrage

 

Premiers barrages-voûtes d’Asie Centrale.

Les premiers barrages-voûtes apparus en Asie Centrale s’inspiraient d’une technique développée à partir du IIIe siècle par les Sassanides.

On en trouve les exemples les plus anciens en Iran, lorsque la dynastie mongole des Ilkahn reconstruisit le pays ravagé un siècle plus tôt par ses propres armées.

Édifié vers 1300 après J.-C., le barrage de Kebar, situé à 60 km de Kashan, serait le plus ancien barrage-voûte construit depuis l’époque romaine. Ses dimensions : 45 mètres de haut pour 55 mètres de long.

La palme de la hauteur revient cependant au barrage de Kurit, bâti à la fin du XIIIe siècle à 620 km de Téhéran. Avec ses 64 mètres de hauteur (pour seulement 28 mètres de long), il restera le barrage-voûte le plus élevé au monde jusqu’au début du XXe siècle.

L’un et l’autre servaient à la fois à l’irrigation et à l’alimentation en eau.