Autres aspects des barrages

publié le 4 octobre 2007 (modifié le 2 janvier 2008)

 

À Serre-Ponçon, on campe autour du lac-réservoir...
... et on vient naviguer dessus !
... et on vient naviguer dessus !
(© Coyne & Bellier)

 

Les barrages servent aussi aux loisirs et à la pisciculture. Ils ont même, autrefois, été utilisés pour la la défense des villes en cas d’attaque !

• Loisirs

L’utilisation des barrages pour l’approvisionnement de plans d’eau récréatifs ne date pas d’hier. Un de ses vestiges les plus étonnants est le gigantesque système mis en place pour l’alimentation du château de Versailles et de son parc sous Louis XIV.

Le XXe siècle est marqué la démocratisation des loisirs nautiques et des aménagements qui les accompagnent. Des espaces spécifiques ont ainsi été mis en place sur le Rhône, la Seine, la Marne, l’Aube, la Dordogne, la Durance...

• Pisciculture

L’élevage de poissons fut sans doute une des premières finalités des petites retenues créées à proximité des monastères au Moyen-Âge. Certains ouvrages anciens, dans la Brenne, la Sologne ou les Dombes, continuent de remplir cette fonction.

Les grands ouvrages modernes, en revanche, ne l’intègrent plus qu’à titre accessoire. De nombreux aménagements spécifiques ont cependant été réalisés afin de permettre la préservation ou la réintroduction d’espèces locales.

• Défense des villes

L’utilisation des barrages à des fins militaires fut mise en pratique notamment dans la Chine ancienne, ou aux Pays-Bas durant la guerre de 39-45. En France, en revanche, elle resta toujours à l’état d’ébauche.

Des projets furent toutefois élaborés aux XVIIe et XVIIIe siècles, notamment dans les régions du nord, plus vulnérables aux invasions.

Pour en savoir plus


Télécharger :