ACTUALITÉ
 

Base de données "DIOGEN"

publié le 26 novembre 2011 (modifié le 6 décembre 2011)

Issue d’un groupe de travail AFGC, la base de données "DIOGEN" donne, sous forme de fiches téléchargeables, les impacts environnementaux de la norme NF P 01-010 pour les matériaux utilisés dans la réalisation des ouvrages de génie civil.

  (nouvelle fenetre) L’association française de génie civil "AFGC" a lancé en 2010 le groupe de travavail "DIOGEN" en vue de créer une base de données relative aux impacts environnementaux de production des matériaux constitutifs des ouvrages de génie civil. Le groupe est actuellement constitué d’environ 50 participants, réunis autour d’un sous groupe méthodologique et de quatre sous-groupes thématiques : matériaux cimentaires - matériaux métalliques - revêtements et matériaux composites - bois.

Cette démarche vise à accompagner l’application des principes de développement durable aux politiques d’aménagement d’infrastructures. On le constate déjà, les donneurs d’ordre, acteurs clés de l’application de ces principes, imposent de plus en plus souvent aux concepteurs et entreprises de génie civil une évaluation environnementale des structures qu’ils projettent ou réalisent. De nombreuses évaluations ainsi réalisées restent cependant fragmentaires ou sujettes à débat, peu exploitables en définitive.

  (nouvelle fenetre) La base de données "DIOGEN" vient d’être ouverte sur Internet. Elle donne, sous forme de fiches téléchargeables, les impacts environnementaux de la norme NF P 01-010 pour les matériaux utilisés dans la réalisation des ouvrages de génie civil.

Pouvant être utilisée dans les diverses phases d’un projet, "DIOGEN" est destinée à tous les acteurs du Génie Civil (ingénieurs ou techniciens, architectes, enseignants ou étudiants), qu’ils soient donneurs d’ordre, concepteurs, réalisateurs ou chercheurs.

Seule est prise en compte la phase de production des matériaux (depuis l’extraction des matières premières jusqu’à la sortie de l’usine) et leur utilisation doit être intégrée à une démarche de type Analyse de Cycle de Vie (ACV) allant jusqu’à la fin de vie.

L’alimentation et l’actualisation normative de cette base sera progressive et les utilisateurs sont encouragés à vérifier régulièrement les évolutions apportées.