Caractéristiques essentielles

publié le 27 juin 2008 (modifié le 1er septembre 2008)

 

Une opération (ou un projet) répond toujours à un besoin, que le maître d’ouvrage a la responsabilité de satisfaire.

A noter qu’on utilise indifféremment dans ces rubriques le terme projet et celui d’opération, alors qu’en toute rigueur, en Travaux Publics, le projet est l’aboutissement des études et décisions permettant de lancer les travaux.

Dans le "Petit Robert", un projet est défini comme :

  • L’image d’une situation, d’un état que l’on pense atteindre ;
  • un travail, une rédaction préparatoire ou un premier état.

Le projet est donc L’ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini et ce dans des délais fixés.

Un projet est ainsi ici une action dans un lieu donné, placée dans le temps, avec un début et une fin, qui mobilise des ressources humaines, matérielles et logistiques ainsi que financières en vue de produire une réponse à un besoin par une solution à caractère extraordinaire, au sens propre.

Contrairement aux projets personnels ou aux projets internes à faible envergure pour lesquels le besoin et la réponse à ce besoin peuvent être réalisés par la même personne ou par un nombre limité d’intervenants, dans un projet « professionnel », l’expression du besoin et la satisfaction de ce besoin sont portés par des acteurs le plus généralement distincts.

La difficulté dans la conduite de projet réside :

  • Dans la multiplicité des acteurs qu’il mobilise ;
  • dans la nécessité de s’assurer tout au long du projet que le « produit » en cours de réalisation correspond clairement aux attentes du « client », celui qui paie.

Par opposition au modèle marchand traditionnel (« vendeur/acheteur ») où un client achète un produit déjà réalisé afin de satisfaire un besoin, le projet vise à produire une création originale en un lieu particulier répondant à un besoin spécifique qu’il convient d’exprimer de manière rigoureuse :

  • Dans l’expression des besoins qui est d’autant plus difficile que le « projet » n’a souvent pas d’antériorité par son caractère novateur et son état de « pièce unique », ne serait-ce que par les caractéristiques spécifiques du lieu où sa réalisation est envisagée ;
  • dans la difficulté de faire parfois abstraction des solutions existantes que connaissent les différents acteurs, notamment des maîtres d’œuvre et/ou des entreprises, et de se concentrer uniquement sur les besoins en termes fonctionnels.

L’ opération se définit par ses caractéristiques essentielles :

  • sa nature : station d’épuration, tronçon de voie ferrée, etc. ;
  • son importance : la longueur de la section et l’importance du trafic attendu pour une voie ferrée, le nombre d’équivalent-habitants pour la station d’épuration ;
  • ses dimensions principales, par exemple pour un pont : longueur de la brèche (distance à franchir), obstacles à franchir, largeur de la voie ;
  • les principales contraintes à respecter : zones protégées à éviter, contraintes environnementales, etc.

Ces caractéristiques essentielles sont fonction de la nature de l’ouvrage.
Pour aller plus loin, choisissons l’exemple d’un tronçon de route .

Pour celui-ci, il est nécessaire de :

  • évaluer le trafic qui l’empruntera : volume, répartition dans la journée et/ou l’année, proportion de poids lourds, etc. ;
  • examiner les divers tracés possibles en fonction :
    • de leur longueur,
    • des dessertes que cette solution permet,
    • des nuisances aux populations,
    • de l’importance des ouvrages de franchissement,
    • de l’importance et de la difficulté des terrassements,
    • des multiples contraintes environnementales ou autres,
    • des coûts approchés de chaque solution.

Comme indiqué ci-dessus, chaque ouvrage est unique , du fait de sa nature, de son importance, de sa localisation, de son environnement, et de la nature des sols.

D’autre part, la durée de préparation est très supérieure à celle de la réalisation des travaux .