ACTUALITÉ
 

CEMEX ouvre ses carrières au grand public

publié le 18 septembre 2009 (modifié le 11 novembre 2009)

Opération nationale UNICEM "Carrières à cœur ouvert" les 25 et 26 septembre 2009 : une occasion unique de découvrir une activité primordiale méconnue.

Dans le cadre de l’opération nationale "Carrières à cœur ouvert" organisée les 25 et 26 septembre 2009 par l’UNICEM (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction), CEMEX (un des leaders de l’industrie des matériaux de construction) ouvre exceptionnellement 6 de ses sites d’extraction de granulats : Montrevel (01), Labatut (40), Ouzouer-sur-Loire (45), Ségrie (72), Berville (76) et Marolles-sur-Seine (77).

Découvrir la réalité d’une carrière

carriere01_planete-tp_300x198_cle024151.jpg
carriere01_planete-tp_300x198_cle024151.jpg
© Planète-TP

Durant cette opération "journées à portes ouvertes", les salariés de CEMEX sont mobilisés pour faire découvrir au plus grand nombre le fonctionnement et la vie d’une carrière, de l’extraction des matériaux au réaménagement. Objectif : répondre à la curiosité du grand public et plus particulièrement des riverains, au sujet de cette activité largement méconnue.

Premier maillon de la filière du bâtiment et des travaux publics, les carrières produisent chaque jour des milliers de tonnes de sables et graviers, nécessaires à la construction des logements, hôpitaux, écoles, routes, voies ferrées... Elles ont un rôle fondamental dans le développement des territoires.

Les visiteurs pourront découvrir les zones d’extraction, les installations de traitement et les travaux de réaménagement ainsi que des ateliers pédagogiques sur certains sites. Des métiers variés seront également présentés : conducteur d’engins, technicien de laboratoire, mineur boutefeu, mécanicien, chef de carrière, animateur environnement...

Une volonté d’amélioration continue

La profession a lancé en 2005 une démarche volontaire de progrès environnemental, adaptée à leur activité. La Charte Environnement de l’UNICEM se traduit par un processus de progrès environnemental, mesuré par 80 critères audités chaque année : le bruit et les vibrations, la qualité de l’air, la protection de l’eau mais aussi la concertation avec les riverains, les associations de protection de l’environnement et les pouvoirs publics...

Tous les sites d’extraction de granulats CEMEX sont adhérents à cette charte et se sont engagés à intégrer l’ensemble de ces bonnes pratiques. En 2009, 25% des carrières du groupe ont atteint le niveau 4, soit le niveau le plus élevé d’exigence environnementale.

Une opportunité pour valoriser la biodiversité

unicem_dd_193x300_cle27812f.jpg
unicem_dd_193x300_cle27812f.jpg
© UNICEM

Ces dernières années, les études scientifiques ont révélé la richesse du patrimoine écologique des carrières. Ces sites abritent environ la moitié des espèces d’oiseaux, reptiles, amphibiens et libellules présents sur le territoire national et sont des refuges pour de nombreuses espèces protégées. Dans les carrières alluvionnaires, l’extraction de matériaux et les travaux de réaménagement créent des étendues aquatiques et marécageuses. Ces milieux sont colonisés par une flore et une faune menacées par la disparition des zones humides « naturelles ».

Pour protéger et mettre en valeur ce patrimoine, CEMEX signe chaque année depuis maintenant 7 ans, une convention de partenariat avec la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux). Ce partenariat repose sur l’échange réciproque de compétences et de connaissances pour d’une part faire cohabiter sur un même site activité industrielle, faune et flore et d’autre part pour réaménager les carrières en préservant la biodiversité.

Une opportunité pour contribuer à l’aménagement du territoire

Un site d’extraction de granulats n’est qu’un épisode transitoire dans la vie d’un paysage. Dans chacun des sites ouverts les 25 et 26 septembre, les visiteurs pourront observer les réaménagements en cours.
Le réaménagement peut prendre plusieurs formes : agricole, forestier, réserve écologique, base de loisirs... Il est de plus en plus souvent coordonné à l’exploitation : au fur et à mesure que la zone exploitée se déplace, les terrains sur lesquels l’extraction est terminée sont réaménagés.

Pour chaque projet, une étude approfondie du réaménagement est réalisée dès la préparation du dossier de demande d’autorisation de carrière. Toutes les étapes, de la conception à la finalisation, font systématiquement l’objet d’une concertation suivie avec le propriétaire, mais aussi avec les élus locaux, les riverains et des organismes spécialisés.

Pour en savoir plus