Chautagne

publié le 25 octobre 2007 (modifié le 15 janvier 2008)

 

40-x61u07pned8_cle57f817.jpg
40-x61u07pned8_cle57f817.jpg
(droits réservés)

Déclaration d’Utilité Publique : 1978
Mise en service : 1982
Puissance installée : 90 MW
Production annuelle moyenne : 454 millions de kWh
Longueur du canal de dérivation : 8,7 km
Longueur de la retenue : 5 km
Chute moyenne : 17 m

Implanté dans le département de l’Ain, entre les installations de Seyssel et de Belley, l’aménagement de Chautagne se compose principalement d’un barrage de retenue et d’une centrale hydroélectrique. Il fait partie de la dernière vague d’aménagements, destinés à équiper le haut-Rhône.

La centrale, édifiée 5 km en aval du barrage, sur la commune d’Anglefort, est à ciel ouvert. Elle intègre deux turbines de type bulbe, d’une puissance de 45 MW chacune. Sa productivité est en grande partie tributaire du débit fourni par Génissiat, et connaît d’importantes variations.

L’appartenance de Chautagne à la dernière génération d’aménagements du Rhône se traduit notamment par une prise en compte plus forte de l’environnement. A titre d’exemple, citons la gestion des îles de la Malourdie en partenariat avec le conservatoire du patrimoine naturel de la Savoie, la création de passages à grande faune, la gestion pastorale des digues...

D’importants équipements de loisirs ont également été mis en place, parmi lesquels, notamment, une base nautique et un port de plaisance sur la commune de Seyssel.

En savoir plus


Télécharger :