COLLIN Alexandre

publié le 2 octobre 2007 (modifié le 8 février 2009)

(1808 - 1890)

(1808 - 1890)

Précurseur de la mécanique des sols

Alexandre Collin est né près de la source de la Seine, dans le département de l’Aube, d’un père entrepreneur en bâtiment. Après sa sortie de l’École polytechnique, il intègre le Corps royal des Ponts et Chaussées.

En 1833, à 25 ans, il est affecté aux travaux du point de partage du canal de Bourgogne (Côte-d’Or), à proximité de son pays natal. Il profite de cette expérience pour réaliser la synthèse des données disponibles sur une vingtaine de cas de ruptures, concernant aussi bien des digues que des remblais, des tranchées de canaux, des talus.

Son travail s’inscrit dans une lignée d’ingénieurs qui comprend Vauban, Perronnet et Girard, dont il reprend opinions et expériences. Il fait preuve à la fois d’un grand sens pratique dans l’observation et l’expérimentation, et d’un remarquable esprit de synthèse. Cela en fait l’un des principaux précurseurs de ce qui, au XXe siècle, devait devenir la mécanique des sols.

Mais son expérience, présentée en 1846 dans Recherches expérimentales sur les glissements spontanés des terrains argileux , ne rencontra pas l’écho espéré. Le livre fut redécouvert en 1946 par d’éminents chercheurs anglais, et aussitôt traduit.

Quant à Collin, il poursuivit une belle carrière qu’il termina au rang d’inspecteur général des ponts et Chaussées.