ACTUALITÉ
 

Colloque "Le Pont 2011"

publié le 7 septembre 2011 (modifié le 28 septembre 2011)

Le « Colloque le Pont 2011 » se déroulera les 12 et 13 octobre 2011 au centre de congrès « Diagora » à Labège près de Toulouse. Le point fort du colloque sera organisé autour d’un débat sur la maîtrise d’oeuvre publique. Par décret, la DDE n’existera plus au 31 décembre prochain.

Le-pont_entier_500x205_cle711f19-1.jpg  (nouvelle fenetre)
Le-pont_entier_500x205_cle711f19-1.jpg
 

 

Christian Tridon
Christian Tridon
Président du STRRES

Le point fort du colloque sera organisé autour d’un débat sur la maîtrise d’oeuvre publique. Par décret, la DDE n’existera plus au 31 décembre prochain. Sans doute aurions nous pu intituler ce débat « Pour qui sonne le glas ». Critiquée comme il se doit depuis bien longtemps, chacun se plaît à reconnaitre aujourd’hui ses innombrables qualités. Nostalgie, quand tu nous tiens ! Le fait est que la situation n’est pas sans poser une certaine difficulté pour un grand nombre d’opérations courantes. L’Entrepreneur, il le revendique lui-même, veut avoir un maître d’oeuvre expérimenté et compétent pour dialoguer avec lui sur les nombreuses difficultés que représente souvent le quotidien du chantier. C’est effectivement, pour lui, l’assurance de mieux faire reconnaître son travail et de limiter les risques de dérapage financier. A l’autre bout de la chaîne, le Maître d’ouvrage a, lui aussi tout intérêt à s’appuyer sur une maîtrise d’oeuvre forte et compétente.

Alors ! Qui peut s’y coller ? Le privé ? Oui, bien sûr ! Mais avec qui ? Et à quel prix ? Le domaine du génie civil représente à lui seul un chiffre d’affaire de l’ordre de 2 milliards d’Euros par an sur le marché intérieur français. Ce chiffre correspond à environ 10 000 chantiers différents par an. Chacun d’eux a besoin d’une maîtrise d’œuvre, pour en assurer l’étude, la prescription et le suivi des travaux.

Nous parlerons de renforcement de structure, de diagnostics, de ponts suspendus. Nous présenterons le patrimoine historique français des halles et hangars, et nous aurons une présentation de la gestion des ouvrages d’art du Maroc.

Christian Tridon, président du STRRES