Conducteur d’engins

publié le 8 novembre 2007 (modifié le 7 décembre 2007)

 

Le conducteur d’engins est un constructeur.

441-tb1jd27ylw6_cle28675d.jpg
441-tb1jd27ylw6_cle28675d.jpg
(Photo ASCO-TP)

Il conduit les engins les plus divers, représentant des investissements importants.

Les engins se nomment, entre autres, bouteurs, niveleuses, tombereaux, décapeuses, pelles hydrauliques, chargeurs, pelleteuses, draglines, grues, compacteurs, et sont utilisés pour toutes sortes de travaux de manutention et de transport, montés sur pneus, sur chenilles, sur rails..., souvent hors gabarit.
Le Conducteur d’engins peut être spécialiste sur une machine ou polyvalent sur plusieurs.

Il est l’un des principaux acteurs du chantier. Maître de son travail, il a une influence déterminante sur la productivité, la qualité et le coût des ouvrages. C’est un constructeur. Il creuse, transporte, remblaie, compacte, façonne, manutentionne, soulève, dépose terre et matériaux de construction, toujours avec goût et précision en ayant le souci de la sécurité et du rendement. Il participe à l’entretien du matériel.

Bonne condition physique, adresse, doigté, précision, esprit de prévoyance, d’observation et de méthode, maîtrise de soi, sont les principales qualités requises, même si les engins disposent de plus en plus d’une cabine confortable, ergonomique, climatisée, aux commandes faciles.
Le conducteur d’engins connaît parfaitement les engins qui lui sont confiés, les maîtrise, et sait en tirer parti en respectant les consignes de sécurité pour lui-même et les autres. Il reste maître de lui même, réfléchit et observe. Il est capable de réagir rapidement face à certaines difficultés imprévues.
Il soigne son engin, vérifie son état, participe à l’entretien, éventuellement aux réparations.