Coordonnateur sécurité

publié le 6 novembre 2007 (modifié le 7 décembre 2007)

 

Un grand chantier dont il faut coordonner les multiples intervenants
Un grand chantier dont il faut coordonner les multiples intervenants
(photo source FNTP)

La fonction de Coordonnateur sécurité, poste rendu obligatoire par la loi du 31 décembre 1993, a pour but de prévenir les risques d’accidents liés à l’intervention de plusieurs entreprises sur les chantiers. Elle est assurée dès la phase de conception, puis pendant l’étude et l’élaboration du projet, et enfin lors de la réalisation de l’ouvrage.

Le coordonnateur est sous la respnsabilité du maître d’ouvrage.

Les missions confiées au Coordonnateur :

  • Il veille à ce que soit intégrée la protection de la sécurité et de la santé lors de la construction et l’utilisation des ouvrages à réaliser. Dès la phase d’avant-projet et au cours de la conception, il est chargé, entre autres, de constituer le dossier d’intervention ultérieure, d’ouvrir le registre-journal où seront consignés les comptes-rendus d’inspections, les consignes à mettre en œuvre et toute autre observation utile.
  • Avant le lancement des consultations, il est chargé d’établir le plan général de coordination de sécurité et de protection de la santé (ensemble des mesures à prendre en prévention des risques liés à la coactivité des entreprises) et d’intégrer la sécurité/santé dans la coordination des interventions successives ou simultanées des entreprises du chantier, de contrôler l’application des mesures de coordination et des procédures de travail. Pendant la réalisation des travaux, il est aussi chargé d’appliquer et de suivre le plan général de coordination lorsqu’il existe, de l’animation du collège interentreprises de sécurité, de santé et des conditions de travail, de la mise en place de procédures d’autorisation d’accès au chantier, ainsi que de la tenue du registre-journal.