Déroctage (explosifs)

publié le 11 octobre 2007 (modifié le 28 décembre 2007)

 

Utilisation d'explosifs pour l'extension du port de La Turballe, en Loire-Atlantique
Utilisation d’explosifs pour l’extension du port de La Turballe, en Loire-Atlantique
(photos D.R. ARMOR)

L’explosif est utilisé pour créer ou agrandir un port, creuser des chenaux ou des tranchées pour la pose de canalisations ou de câbles, etc.
Cette technique a pour nom le déroctage maritime.

Les explosifs sont insérés dans la roche à l’intérieur de trous de forage. Les matériels de forage et de tubage sont installés sur une plate-forme, stabilisée par des pieux ou des ancres. Un ou plusieurs chariots de forage percent des trous ; ils sont ensuite tubés et chargés d’explosif directement depuis la plate-forme.

Un tir comporte une trentaine de charges. Les rendements varient selon de multiples facteurs : mer ouverte ou fermée, profondeur (jusqu’à 20 m), conditions météorologiques, nature de la roche, courants, marées, etc.

Les produits du déroctage sont « marinés » (c’est-à-dire excavés) grâce à une pelle hydraulique (profondeurs moyennes) ou à un câble (grandes profondeurs mais puissance de saisie amoindrie). Les déblais sont évacués par barges, stockés et réutilisés pour des remblais ou concassés pour d’autres usages. Les plates-formes de déroctage sont des matériels lourds et rares : cinq entreprises européennes seulement en sont équipées !