Des origines lointaines

publié le 23 novembre 2007 (modifié le 13 mars 2008)

 

Des origines lointaines

 

 

II est difficile de dater avec précision l’origine du Génie. Certains historiens se réfèrent au règne de Charles VII et à l’esquisse, en 1445, d’une organisation relative à l’inspection des fortifications.

D’autres, situent ses origines à l’époque d’Henri IV, où Sully était déjà surintendant des fortifications.

Le Génie puise ainsi ses lointaines origines de l’association très étroite de la fortification et des ingénieurs.

Arme de l’aménagement du terrain, spécialiste de la conception et de la réalisation des infrastructures des armées, le Génie est né de la première urgence qui s’est imposée pour la survie de l’Homme : aménager le site, construire pour s’abriter, se protéger ou attaquer. L’abri, la motte, le donjon de pierre, le château fort précéderont les enceintes des villes en poing fermé, en mains ouvertes, puis le bastion qui transforme pour des siècles le visage des fortifications.

Sources texte et photos : direction centrale du Génie - ministère de la Défense