Divers types de barrages

publié le 4 octobre 2007 (modifié le 11 juin 2008)

 

Quelques indications sommaires sur les divers types de barrages.
Le principe général d’un barrage est de barrer une vallée , plus ou moins encaissée, pour accumuler l’eau. Cette accumulation peut avoir plusieurs objectifs.
Leurs caractéristiques géométriques et le principe de leur conception permettent aussi de regrouper les barrages en grandes familles.
On distingue donc, de façon schématique, divers types de barrages :

Suivant leur fonction, sachant qu’un même ouvrage peut en avoir plusieurs.
- Accumulation d’eau restituée pour la production d’énergie, l’alimentation en eau ou l’irrigation ;
- régulation d’une voie d’eau pour la navigation ou la gestion des crues et des étiages.

Suivant leurs caractéristiques géométriques :
- barrages réservoirs, de grande hauteur ;
- barrages au fil de l’eau, sur le cours d’une rivière.

Suivant leur conception :
- barrages poids, pour lesquels, comme leur nom l’indique, c’est la masse de l’ouvrage qui s’oppose à la pression de l’eau ;
- barrages voûtes, pour lesquels la pression de l’eau est transmise par l’ouvrage sur les parois latérales
Un barrage comporte toujours divers composants :
- le barrage proprement dit, qui retient l’eau, avec un masque d’étanchéité ;
- un évacuateur de crues, évitant un excès d’eau dans le réservoir ;
- des dispositifs de contrôle et de surveillance.

Pour les barrages réservoirs :
- une prise d’eau, pour l’envoyer vers son utilisation ;
- une vanne de fond, pour permettre la vidange du réservoir.

Pour les barrages au fil de l’eau :
- des vannes de régulation du débit ;
- souvent des écluses et des passes à poissons.