Effets sur l’environnement

publié le 4 octobre 2007 (modifié le 2 janvier 2008)

 

Barrage de Grandval (Cantal)
Barrage de Grandval (Cantal)
(en service depuis 1959)
Barrage de Grand'Maison
Barrage de Grand’Maison
Un réservoir de 173 millions de m3.

 

La lutte contre les inondations et les sécheresses, ainsi que la réponse à la croissance de la demande mondiale d’eau, vont nécessiter la construction de nombreux barrages supplémentaires partout dans le monde.

La question de l’eau ne cesse de prendre de l’importance. Selon les prévisions, la demande mondiale devrait croître de 2 à 3 % par an dans les prochaines décennies.

Maîtriser l’impact sur les écosystèmes.

Dans les pays développés, cette augmentation pourrait être en partie compensée par une gestion plus rationnelle et un effort de recyclage. En revanche, dans le reste du monde, inondations et sécheresses vont nécessiter la construction de barrages supplémentaires.

C’est pourquoi il est essentiel de maîtriser leur impact sur l’environnement. À cette fin, des études d’impact ont été rendues obligatoires dans de nombreux pays membres de la CIGB (Commission Internationale des Grands Barrages), dont la France. En cas de constat négatif, le projet se verra modifié, voire remplacé par une solution mieux à même de préserver les espèces animales et végétales.

Une énergie de substitution ?

L’épuisement des réserves pétrolières et la pollution atmosphérique appellent également à une réorientation progressive des politiques énergétiques. L’hydroélectricité est une des sources de substitution envisageables pour répondre à l’essor de la demande sans léser l’environnement.

Des solutions plus modestes telles que les micro-chutes peuvent aussi contribuer à fournir de l’énergie tout en contribuant à créer des emplois. Une telle formule fournirait l’occasion de revitaliser des territoires entiers grâce à de petits établissements industriels.

Pour en savoir plus


Télécharger :