Église d’Asfeld

publié le 12 mai 2010 (modifié le 27 mai 2010)

 

asfeld_cle121c39.jpg
asfeld_cle121c39.jpg
© Conseil Général des Ardennes

Après la prise de Maëstricht par Louis XIV en 1673, Jean Antoine de Mesmes, Comte d’Avaux est envoyé comme ambassadeur de France en Hollande, où il participe, à partir de 1676, aux négociations qui aboutissent aux traités de Nimègue en 1678 et 1679, par lesquels Louis XIV rendait notamment Maëstricht aux hollandais. Dans cette période Jean Antoine de Mesmes, Comte d’Avaux, eut vraisemblablement l’occasion d’avoir connaissance des travaux conduits par frère Rooman dans son couvent de Maëstricht ; et quand, en 1680, Jean Jacques de Mesmes (frère de Jean Antoine) Président du Parlement, décide de faire reconstruire l’église de son fief d’Avaux-la-Ville, c’est tout naturellement qu’ils font appel à frère Romain pour participer à la réalisation du projet. Une convention notariale est alors établie, le 26 juin 1680, obligeant Jean Despère, maître maçon et tailleur de pierre à ...bastir et construire icelle nouvelle églize suivant le model et dessein de Monsieur Fleury, que ledict Despère a dit avoir veu, et suivre tout l’ordre qui luy sera donné, tant par le sieur Fleury que par frère François Romain, qui conduiront les dis ouvrages en ce qui concerne la massonerye...(*). Les travaux de gros-œuvre se terminent en 1683. Cette église construite en brique rouge dans un style baroque tout à fait particulier est aujourd’hui connue sous le vocable de Saint Didier, à Asfeld, dans les Ardennes.


(*) Jadart (Henri) : Notice historique et descriptive de l’église d’Asfeld (Ardennes) , Caen, 1889.

Coupe longitudinale - Église Asfeld – Echelle 1/150e. 2006
Coupe longitudinale - Église Asfeld – Echelle 1/150e. 2006
© François Châtillon – Architecte en chef des monuments historiques