EIFFEL Gustave

publié le 20 juin 2009 (modifié le 1er mai 2017)

(1832 - 1923)

(1832 - 1923)

Après de brillantes études à l’École Centrale des Arts et Manufactures, Gustave Eiffel se consacre tout d’abord aux constructions métalliques dont il devient l’un des grands spécialistes mondiaux.

En 1858, il dirige les travaux de construction du pont métallique de Bordeaux et construit ensuite le pont sur le Nive à Bayonne et les ponts de Capdenac et de Florac.

En 1868, il exécute les deux grands viaducs à piles métalliques de la Sioule et de Neuvial puis une série de ponts et viaducs en France et à l’étranger. Sa réalisation la plus connue est le viaduc de Garabit (1882 - 1884) qui reste, à ce jour, un des plus audacieux ouvrages de ce genre . À cette même époque, il perfectionne la technique de lancement des tabliers de ponts en porte à faux et s’occupe de nombreux autres travaux tels que la construction des écluses de Panama.

En 1886, il conçoit la structure métallique de la statue de la Liberté de Bartholdi à l’entrée du port de New-York et, de 1887 à 1889, il édifie pour l’Exposition Universelle de Paris la célèbre Tour qui porte son nom .

Les études pour cette tour l’amènent à s’occuper d’aérodynamique et, dès son achèvement, il l’utilise pour des recherches scientifiques.

En 1912, il installe à Auteuil le premier laboratoire d’aérodynamique et aide beaucoup l’aviation à ses débuts.

Pendant la première guerre mondiale, il poursuit ses expériences sur les voilures des avions, les corps fuselés, les hélices, les projectiles etc, et en 1921 fait don de son laboratoire à l’État.

Actualité de Planète-TP "La Tour Eiffel, l’histoire de l’impossible", avril 2017
Actualité de Planète-TP "Gustave Eiffel, le magicien du fer", juin 2009
La lettre d’ASCO-TP n°21 de juin 2009 : Article de Christian Binet, IGPC Honoraire (format pdf - 261.6 ko - 03/07/2009)