Empire romain. IIe siècle après J.-C.

publié le 28 septembre 2007 (modifié le 14 décembre 2007)

 

Proserpine, toujours en service après 18 siècles d’utilisation ...
Vue d’amont du barrage.

 

Les Romains, maîtres des eaux

On connaît l’importance de l’eau dans la civilisation romaine et le savoir-faire de ses bâtisseurs dans ce domaine. Ainsi la Méditerranée est-elle parsemée de vestiges qui témoignent du talent des citoyens de l’Empire dans l’aménagement de leurs territoires.

Nombre de ces ouvrages ont traversé les siècles et fonctionnent encore, notamment en Espagne. Le barrage de Proserpina, près de Mérida, fut construit au début du IIe siècle. Haut de 22 mètres, il permettait de retenir 6 millions de mètres cube d’eau.

À l’époque romaine, cette eau était conduite à Mérida par l’aqueduc Los Milagros, long de plusieurs kilomètres. Elle était employée pour alimenter les fontaines et les thermes, ainsi vraisemblablement que pour un usage industriel. De nos jours, le barrage est toujours utilisé pour l’irrigation.

Cette permanence d’un ouvrage sur dix-neuf siècles prouve la valeur et la flexibilité de l’aménagement, mais aussi le soin apporté à son entretien à travers les différentes époques.