Entre les deux, l’eau farandole par une galerie

publié le 2 octobre 2007 (modifié le 20 octobre 2008)

 

Cheminée d'équilibre : vue du "Collet"
Cheminée d’équilibre : vue du "Collet"
(Art & Technique)

L’eau est acheminée entre les deux centrales par une galerie qui se répartit en 3 conduites forcées pour assurer la dénivellation de 700 m le long selon une forte pente.

Une galerie dite "d’amenée" d’une longueur de 7 100 m relie les deux barrages par un circuit sous pression. Un tunnelier puissant a creusé cette galerie de 7,70 m de diamètre qui a été revêtue ensuite d’un anneau de béton de 30 à 40 cm d’épaisseur. Deux vannes situées à son extrémité amont, au niveau de la prise d’eau, permettent d’interrompre le débit. Une évacuation de crue s’y insère également : elle peut libérer un débit instantané de 50 m3/s.

La galerie se répartit ensuite en trois conduites forcées. A la jonction, une chambre des vannes de tête, à laquelle on accède par un puits de service, permet de contrôler le débit de l’eau en amont de ces 3 conduites. Longues de 1 800 m, elles redeviennent horizontales sur les derniers 300 m après une chute de 700 m en pente inclinée à 56 %.

Enfin, une cheminée dite d’équilibre de 10 m de diamètre, située à cette même jonction absorbe les coups de bélier du circuit hydraulique. Blindée sur toute la hauteur, elle ouvre à ciel ouvert, 200 m plus haut, au lieu-dit "Le Collet" qui surplombe la retenue du Verney.