Entreprises

publié le 27 juin 2008 (modifié le 16 juillet 2008)

 

Ce sont celles-ci qui vont réaliser l’ouvrage.
Elles conduisent les études d’exécution, ou y participent.

Avec les formules de Concession ou de Partenariat Public-Privé, elles peuvent aussi participer au financement et à la définition du projet, ainsi qu’à son exploitation pendant une durée fixée au contrat de concession.

Les Entreprises servent à répondre aux besoins des "Clients" par le moyen de contrats de mise en œuvre. Et donc à réaliser les travaux, ce qui est leur rôle essentiel.

Pour cela, elles doivent d’abord :

  • Réunir les besoins nécessaires en hommes, équipements, matériels et fournitures pour les réaliser, avec leurs moyens propres, en se groupant le cas échéant avec, ou en sous traitant à, d’autres entreprises ;
  • préparer le mieux possible la "construction" en assurant les études et méthodes d’exécution, la planification, les approvisionnements, etc.

Puis, tout au long du chantier,

  • assurer le bon déroulement du chantier, avec ses étapes successives, tant dans ses aspects techniques que dans le respect des délais ;
  • respecter les caractéristiques du projet et la bonne qualité de chaque élément de la réalisation ;
  • faire face aux aléas, malheureusement toujours présents ;
  • veiller au respect de l’environnement ;
  • veiller à la sécurité du personnel ;
  • assurer la bonne gestion économique des contrats (budgets et contrôle) pour permettre la pérennité de l’entreprise, et si possible son dévelopement.

La taille des entreprises de Travaux Publics est très liée à la nature de leur activité :

Ainsi, dans les terrassements généraux, les entreprises de moins de cinquante salariés sont très nombreuses. Les petites entreprises réalisent plus d’un tiers des travaux d’eau-assainissement et des travaux maritimes ainsi que 30 % des travaux de fondation.
À l’inverse, les travaux électriques, les travaux souterrains, les ouvrages d’art ou les voies ferrées concernent peu les PME de moins de cinquante salariés.
Les entreprises de travaux publics de taille moyenne sont souvent spécialisées sur un seul type de travaux. (source : Fédération Nationale des Travaux Publics).

250 000 emplois dans 7670 entreprises privées  :

7000 entreprises de moins de 50 salariés (1/3 des emplois) ;
600 entreprises de 51 à 500 salariés (1/3 des emplois) ;
70 entreprises de plus de 501 salariés (1/3 des emplois).

Parmi ces dernières, à la suite de la concentration qui s’est opérée ces dernières années, 3 entreprises, ou plutôt groupes (Bouygues Eiffage, Vinci), dominent le marché. Bouygues et Vinci sont maintenant les 2 premières entreprises mondiales de Travaux publics.

La répartition des effectifs  :

Ingénieurs et cadres : 11 %
Employés, agents de maîtrise : 22 %
Agents d’exécution : 67 %

L’emploi par spécialités  :

Terrassements généraux : 15 %
Travaux routiers : 34 %
Hygiène publique : 18 %
Ouvrages d’art terrestres et maritimes : 14 %
Travaux électriques : 17 %
Voies ferrées : 2%

La concentration des entreprises était devenue nécessaire du fait du développement des opérations de Partenariat Public-Privé, dans lesquels l’entreprise doit non seulement réaliser l’ouvrage, mais aussi le financer puis l’exploiter et le maintenir en état pendant une longue durée.
Cela suppose des compétences multiples, et des moyens financiers que seuls les grands groupes peuvent mobiliser.