Environnement

publié le 4 octobre 2007 (modifié le 5 octobre 2007)

 

Des matériels de plus en plus respectueux de l’environnement

Les contraintes environnementales viennent avant tout de la sensibilisation de plus en plus forte de l’opinion sur ces sujets et de l’évolution de la législation en conséquence, notamment sur le plan européen. Les constructeurs y font face en tentant d’y trouver une source d’efficacité et de rentabilité supplémentaire.

Dans tous les domaines, de nouvelles lois plus contraignantes que les précédentes visent à mieux prendre en compte la protection de l’environnement. Schématiquement, cette dernière peut être ramenée à quatre axes principaux en matière de TP :

  • la pollution générée par les moteurs,
  • celle que produit le chantier lui-même,
  • le recyclage des matériaux,
  • la protection de l’environnement d’accueil.

Chacun de ces domaines a vu réaliser de spectaculaires progrès ces dernières années.

Consommation des moteurs

Une directive européenne prévoit qu’en 2010, les engins de TP devront s’aligner sur le régime des camions, ce qui suppose de s’équiper de pots catalytiques. De même pour les gros moteurs diesel les huiles ne seront plus minérales mais végétales, tandis que certains systèmes fonctionneront sans graissage.

Parallèlement, on assiste à l’essor des moteurs hybrides, qui récupèrent l’énergie cinétique du freinage pour la convertir en énergie électrique et la stocker dans la batterie. Ce système, particulièrement adapté aux véhicules effectuant de fréquents arrêts et redémarrages, économisera 50% de sa consommation à une chargeuse Volvo qui sortira en 2009.

Évolution des chantiers

La contrainte environnementale s’exerce aussi sur d’autres matériels, comme les tables chauffantes qui, au niveau des finisseurs, tendent à se généraliser. De même, les centrales doivent s’adapter à de nouveaux matériaux tels que les enrobés tièdes, qui permettent de réduire considérablement les émissions polluantes.

La pollution sonore a également pu être diminuée ; mais il faut être conscient que réduire celle-ci d’un décibel peut parfois demander de revoir la conception de la machine toute entière...

Le recyclage des matériaux

Le recyclage des matériaux répond à un double objectif environnemental et économique : il permet de réduire la consommation de matière première, tout en allégeant certains postes tels que les transports (à leur tour vecteurs d’une diminution des émissions nocives). Mais cela nécessite une évolution des matériels qui s’accomplit progressivement.

Protection de l’environnement d’accueil

La protection des milieux naturels a fait un fantastique bond en avant, principalement sous la pression des instances européennes. Les matériels y participent grâce à de nouvelles technologies (forages horizontaux plus longs, techniques de sondage plus précises...) moins destructives.

Une approche complémentaire est de leur permettre d’atteindre des cycles de vie plus importants, tout en réduisant leurs divers déchets dans l’eau, l’air, etc. ; ou encore, pour les chantiers urbains, de diminuer les vibrations et de concevoir des engins sans cesse plus compacts et maniables.