Forage-minage

publié le 20 novembre 2007

 

Machine à forer
Machine à forer
(Photo DTP Terrassement)

Dans les terrains rocheux, il est nécessaire de briser les roches pour pouvoir les extraire du terrain et les charger dans des engins de transport.
Pour pouvoir mettre l’explosif dans la roche, il faut forer des trous.
Le diamètre, la longueur du trou, l’espacement entre les rangées de trous et la distance entre trous d’une même rangée sont fonction de multiples paramètres :

  • type de roche : granit massif, basalte, calcaire...
  • présence d’eau dans les trous,
  • type d’explosif : nitrate-fuel, dynamite gomme, émulsion sous forme de gel...
  • type de détonateurs : électriques, électroniques, non-électriques...
  • taille des blocs à obtenir : gros enrochements, matériaux à concasser...
  • forme du profil de déblai à obtenir,
  • quantité de matériaux à miner (1 000m3, 100 000m3, 1 000 000 m3, supérieur à un million m3),
  • présence d’habitations, de routes, d’ouvrages sensibles à conserver en bon état (ponts, lignes électriques, gazoduc, voies ferrées...).

Parmi toutes ces informations, l’ingénieur responsable du minage sur le chantier va choisir une méthode de minage :

  • d’après son expérience, celle de son entreprise et celle de consultants spécialisés,
  • après un tir d’essai, suivi d’autres tirs d’essais si nécessaire,
  • enregistrement des vibrations, des bruits...
  • en adaptant au jour le jour le plan de tir en fonction de l’évolution du site.

Les modèles de calcul sont de plus en plus performants, mais ils nécessitent des essais pour déterminer au mieux les paramètres de ces systèmes d’équation.