Formulation des enrobés bitumineux

publié le 7 novembre 2007 (modifié le 14 novembre 2007)

 

La méthode française de formulation des enrobés bitumineux
La méthode française de formulation des enrobés bitumineux
(USIRF - Droits réservés)

A partir des années 1960 ont été établis les principes encore en vigueur de la formulation des enrobés et améliorés au fil du temps.
L’étude de formulation consiste en une série de compromis, puisque le comportement de l’enrobé oscille entre sensibilité aux déformations permanentes et à la fissuration par fatigue ou au désenrobage par arrachement des granulats.

Essais PCG
Essais PCG
(USIRF - Droits réservés)

L’objet de l’étude de formulation est de définir les dosages des divers constituants capables d’atteindre et d’assurer, au cours de la vie de l’ouvrage réalisé, le maintien à un niveau satisfaisant des performances.
Les caractéristiques de laboratoire du mélange étudié constituent des indicateurs des futures propriétés d’usage.

L’action du formulateur de mélanges hydrocarbonés peut donc être décomposée chronologiquement en trois phases principales :
- la sélection et l’identification des constituants ;
- la mise au point du mélange ;
- l’épreuve de formulation.

A l’issue de l’épreuve de formulation, on connaît les performances de l’enrobé, la nature et le dosage de chaque constituant et la courbe granulométrique.

Etapes de la formulation
Etapes de la formulation
(USIRF - Droits réservés)

Pour en savoir plus


Télécharger :