GASPARD Roger

publié le 29 novembre 2007 (modifié le 8 février 2009)

(1902 - 1982)

(1902 - 1982)

Le 8 avril 1946, date de naissance d’Électricité de France, il rejoint Pierre Simon, président fondateur, comme directeur général adjoint. Pendant seize ans lançant des programmes ambitieux, il impulse par étapes l’équipement des grands ensembles hydroélectriques, des centrales thermiques, des premiers générateurs électronucléaires ainsi que du réseau d’interconnexion à très haute tension.

Le développement de l’entreprise lui permet de redistribuer la moitié de la rente de productivité aux consommateurs et d’engager, en France comme à l’étranger, des emprunts à la mesure des besoins de l’époque - la demande d’électricité croit alors au rythme de 7 % par an, c’est-à-dire d’un doublement tous les dix ans.

Son passage en 1936 au cabinet de Paul Ramadier, sous-secrétaire d’État aux Travaux publics, dont il devient directeur lorsque ce dernier est nommé ministre du Travail, a révélé son aptitude à gérer les grands conflits.

Usine marée motrice
Usine marée motrice
(droits réservés)

Il saura pleinement utiliser l’expérience acquise, instituant à la tête d’EDF un système de direction où il assure personnellement les relations entre l’entreprise ec ses partenaires. Interlocuteur privilégié des pouvoirs publics comme des syndicats, sa manière de diriger et son talent de négociateur - "le système Gaspard" - impriment profondément sa marque à l’évolution de l’entreprise.
En 1962, le Gouvernement lui rend hommage en l’appelant à la présidence de l’établissement public, mais deux ans après, à la demande de Georges Pompidou, il quitte cette fonction pour occuper la vice-présidence du conseil général des Ponts et actif Chaussées. À son actif également la vice - présidence de la Compagnie nationale du Rhône entre 1946 et 1962, la présidence et direction générale des forges et ateliers du Creusot entre 1964 et 1969, celle du groupe Schneider-Empain qu’il oriente vers l’industrie nucléaire, puis de Brevatome.

De 1974 à 1977, il préside le conseil exécutif de la Conférence mondiale de l’énergie.