Géomètre-topographe

publié le 13 novembre 2007 (modifié le 7 décembre 2007)

 

560-93m3u9urk0s_cle295d33.jpg
560-93m3u9urk0s_cle295d33.jpg
(Photo ESITC Cachan)

Le Géomètre-Topographe est le premier intervenant sur le terrain lorsqu’un projet d’aménagement est décidé. C’est lui qui détermine les limites du terrain et son aptitude physique et juridique à être aménagé.

Dans les Travaux Publics, le vocable de géomètre désigne différents types de professionnels :

  • Le géomètre fonctionnaire, employé des collectivités locales ou des administrations (cadastre, EDF, SNCF, équipement, services techniques des villes...) ;
  • Le géomètre d’entreprise, employé des Travaux Publics, de sociétés d’autoroutes, etc. ;
  • Le géomètre en profession libérale qui exerce sous son propre nom et sous sa responsabilité. Il est assermenté et tenu au secret professionnel ;
  • L’ opérateur géomètre, qui assiste le géomètre expert dans ses travaux d’estimation de biens.

Selon ses qualifications, il peut être amené à exercer 2 fonctions :

  • Une fonction de technicien consistant à mesurer et définir les limites d’une propriété, dresser les plans topographiques et de biens fonciers, effectuer des études concernant le sous-sol, en déterminer les contours et les caractéristiques pour positionner au mieux les ouvrages à construire. Le technicien géomètre est également en charge de la préparation et de la réalisation des travaux d’implantation de routes, de canaux, d’ouvrages d’art, de stades, de lotissements urbains, de remembrements ruraux, et de travaux d’assainissement et de drainage agricole
  • Une fonction de concepteur où le géomètre est maître d’œuvre d’un projet d’aménagement rural. Il peut tracer des routes, délimiter des quartiers d’habitations, dessiner une zone de loisirs ou un plan d’eau.