Géométriques et topographiques

publié le 20 novembre 2007

 

Relevé topographique par GPS
Relevé topographique par GPS
(droits réservés)

Ces études consistent à définir sur plans l’ouvrage qui sera réalisé en prenant en considération les contraintes topographiques (relief), hydrauliques (franchissement des cours d’eau), et géotechniques (nature des sols).

Les études géométriques commencent par l’étude préliminaire sur cartes et plans au 1/25 000ème par exemple, pour identifier toutes les solutions variantes possibles et retenir la meilleure. On s’appuie pour cela sur les photographies aériennes ou par satellites puis sur les reconnaissances sur le terrain.

L’étude préliminaire est suivie d’un avant-projet sommaire (APS) qui définit de façon plus précise les caractéristiques géométriques du projet, avec par exemple des profils en travers type, les principes de réalisation des terrassements, les principes du réseau d’assainissement, les caractéristiques sommaires des ouvrages d’art, et enfin les principales quantités qui permettent une estimation des coûts du projet.

L’APS est suivi de l’avant-projet détaillé (APD) qui est établi après le choix de la solution définitive. L’APD comprend la définition de toutes les dimensions et caractéristiques de l’ouvrage obtenues à la suite de travaux topographiques très précis effectués sur le terrain. Le calcul de l’implantation est aujourd’hui électronique.

L’APD permet d’établir enfin le projet d’exécution comprenant en particulier les plans détaillés à l’échelle du 1/500ème par exemple, définissant complètement les travaux à réaliser ainsi que les modes d’exécution.

Un projet complexe comme la construction d’une autoroute, d’une ligne de TGV ou d’un barrage en terre, mobilise des équipes de topographes, de géomètres, d’ingénieurs d’études, de projeteurs et de chefs de projet pendant des années.