Gestion des déchets

publié le 20 novembre 2007 (modifié le 28 décembre 2007)

 

Pont du Vecchio
Pont du Vecchio
(photo RAZEL)

Principaux risques ou nuisances :

lors des dégagements des emprises, production de déchets de démolition, découvertes de décharges sauvages...
lors des travaux : production de différentes catégories de déchets : essentiellement des déchets inertes (matériaux et gravats), quelques déchets banals (ferrailles, plastiques, emballages carton..) et quelques déchets spéciaux issus de l’entretien des engins de chantier (huiles usagées, filtres, batteries, liquides de refroidissement...)

Pour éviter ces nuisances :

  • évacuer les déchets de démolition vers des centres de tri et valorisation des déchets du BTP ou à défaut vers des dépôts définitifs ;
  • trier les déchets générés par le chantier avec des dispositifs de collecte des déchets appropriés ;
  • nettoyer en permanence le chantier ;
  • éliminer les déchets dans les filières agréées adéquates.

Gestion rationnelle des sous-produits et excédents de chantier

Soucieux de préserver les ressources naturelles et de limiter la mise en décharge des déchets inertes, les entreprises de travaux publics souhaitent valoriser les excédents générés par les chantiers et utiliser des matériaux recyclés (bétons concassés, schistes houillers, mâchefers d’incinération d’ordures ménagères...) en remplacement de matériaux naturels chaque fois que cette substitution présente un bilan technique et économique favorable.