ACTUALITÉ
 

Grand Stade de Lille Métropole : coup d’envoi

publié le 24 août 2012 (modifié le 28 août 2012)

Le Losc (club de football de Lille) a disputé son premier match à domicile ce 17 août dans le nouveau stade de la métropole lilloise édifié par Eiffage.

Le Losc (club de football de Lille) a disputé son premier match à domicile ce 17 août dans le nouveau stade de la métropole lilloise, édifié par Eiffage, conformément à l’engagement pris par le Groupe lors de la signature du contrat de partenariat avec Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU), le 15 octobre 2008.

Après seulement 28 mois et demi de travaux, le Grand Stade Lille Métropole a pu accueillir un match de football. En dépit de divers aléas qui ont retardé le démarrage du chantier, le calendrier a été respecté.

Eiffage-stade-Lille_02_480x319_cle71d1c1.jpg
Eiffage-stade-Lille_02_480x319_cle71d1c1.jpg
le stade avant la fin des travaux
© Eiffage

 

L’ouvrage de par ses dimensions et sa conception présente un caractère spectaculaire. Il s’agit d’un équipement unique qui aura nécessité un investissement de 324 millions d’euros. Il peut se transformer en 24 heures en Palais des sports ou en Aréna :

  • En configuration stade, soient 50 100 places, il accueillera des matchs de football et, avant tout, ceux du Losc avec 25 journées en moyenne prioritaires par an, mais aussi d’autres « compétitions de grand jeu », comme le rugby ;
  • Il est aussi conçu pour accueillir de grands concerts (de 40 000 à 56 000 places), sachant que l’ensemble de ces fonctionnalités seront disponibles à l’automne ;
  • Son toit gigogne se referme à volonté en trente minutes afin de se jouer des intempéries, de limiter le bruit pour le voisinage et de « faire le noir » pour les spectacles. Deux poutres métalliques de plus de 200m de portée, précontraintes pour en limiter les déformations, portent les 2 immenses panneaux de cette toiture.

 

Eiffage-stade-Lille_21_480x319_cle7f32c4.jpg
Eiffage-stade-Lille_21_480x319_cle7f32c4.jpg
© Eiffage / Valode&Pistre Architectes / Atelier Ferret Architectures / Max Lerouge

 

Autre très grande innovation, la « boîte à spectacles ». La moitié nord de la pelouse, déployée sur un immense plateau métallique, peut se soulever (4 000 tonnes) et se glisser (au millimètre près) au-dessus de la moitié sud. Une immense Aréna, la plus grande d’Europe, apparaît alors.

Le CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment) a réalisé les études en soufflerie ainsi que l’ingénierie des fumées en situation d’incendie. Les principales difficultés rencontrées tiennent à la nature du sol, légèrement pollué, à la prise en compte de la nouvelle réglementation parasismique, et aussi au délai très contraint pour un chantier d’une telle importance qui s’est révélé particulièrement intéressant par ses multiples aspects techniques, économiques ou architecturaux.

AFGC-stade-Lille_16_480x357_cle2b9be6.jpg
AFGC-stade-Lille_16_480x357_cle2b9be6.jpg
Maquette d’essais en soufflerie au CSTB à Nantes
© droits réservés

 

Après le Viaduc de Millau, la ligne à grande vitesse Perpignan-Figueras et avant la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire, Eiffage a une nouvelle fois réalisé un grand équipement de très haute technicité.

L’implantation de ce grand équipement a engendré plusieurs opérations d’amélioration des infrastructures de transport :
- extension de la capacité de la ligne de métro n°1 qui dessert le stade ;
- création d’un échangeur avec les autoroutes A1, A23 et A27 ;
- requalification de 2,5 km de boulevard urbain.

Pour en savoir plus :