Grands tunnels de l’ère moderne

publié le 10 décembre 2007 (modifié le 27 février 2008)

 

Le tunnel du Lioran (à gauche : la construction)
Le tunnel du Lioran (à gauche : la construction)
(illustrations Georges Reverdy)

 

tunnels02_cle0b1fb9.jpg
tunnels02_cle0b1fb9.jpg
(photo : Georges Reverdy)

Le plus ancien grand tunnel routier en France est celui du Lioran dans le Cantal. Sa construction a commencé en 1839 et s’est achevée en 1847. Il a été creusé de façon traditionnelle, à la main et à l’explosif ; avec de petites galeries, élargies ensuite. Sa longueur est de 1414 m.

Le plus ancien tunnel ferroviaire en France est celui de Terre noire, sur la voie ferrée Saint-Etienne-Lyon. Il a été réalisé de 1827 à 1832. Sa longueur est de 1500 m.

Mais dans le domaine des travaux souterrains, deux ouvrages majeurs marquent les esprits : le tunnel de Wapping, en Angleterre (1824-1842) et le tunnel ferroviaire du Fréjus (1857-1871).

Après 1871, d’autres grands tunnels alpins ferroviaires furent réalisés, dont le Saint-Gothard ( 15 Km) et le Simplon (19, 5 Km). Le Fréjus avait ouvert la voie.

Il faut citer les galeries hydrauliques destinées à amener des cours d’eau sous très forte pression des bassins de retenue situés en haute montagne, vers les usines hydroélectriques situées en fond de vallée. La plus ancienne au monde est celle de Chedde, en Haute Savoie, réalisée en 1896. Elle est longue de 1800 m, avec un diamètre de 3 m.

Visitez...


Télécharger :