Grues maritimes

publié le 11 octobre 2007

 

Les grues maritimes interviennent aussi bien sur les ports qu'au grand large
Les grues maritimes interviennent aussi bien sur les ports qu’au grand large
(D.R. Liebherr)

Il existe un grand nombre de modèles de grues maritimes : mobiles, sur navire, portiques pour conteneurs...
Conséquence de l’essor très rapide du transport maritime et du souci de toujours réduire le temps de séjour à quai des navires, on leur demande des capacités de levage et une vitesse d’exécution de plus en plus grandes.

Les grues mobiles portuaires effectuent des opérations de manutention entre le bateau et le quai pour décharger les conteneurs, le vrac ou les colis lourds. Leur principe de fonctionnement consiste à limiter au maximum le levage des charges. Ainsi, une fois celles-ci sorties de la cale, la grue se déplace sur rails sans levage supplémentaire jusqu’au quai. Ces grues, généralement constituées d’une flèche inclinable montée sur pivot, peuvent lever jusqu’à 200 t. de charge !

Il peut aussi arriver que les grues mobiles soient montées sur pneus, pour se déplacer plus facilement dans les différentes parties du port. En action, l’équilibre est alors obtenu grâce à des patins de calage actionnés par vérins.

Les grues peuvent aussi être embarquées à bord de bateaux, notamment des porte-conteneurs. Il y en a de différents types :

  • dotées d’une flèche et d’un treuil de levage pour la manutention de conteneurs, de colis, ou de vrac,
  • ponts roulants pour le déplacement horizontal des conteneurs, avec des capacités de levage supérieures à 50 tonnes,
  • portiques mobiles avec flèche sur rails. Mentionnons également les grues offshores plus conventionnelles (flèche inclinable sur un socle tournant, avec contrepoids et câble ou treuil de levage) et qui peuvent lever plus de 1400 tonnes !

Avec la hausse du trafic des porte-conteneurs, les portiques à conteneurs se sont considérablement développés. Certains, destinés au chargement et au déchargement, sont équipés de système d’amortissement de l’oscillation de la charge. Ils recherchent des vitesses élevées de levage (100 m/mn) et de chariotage (200 m/mn).

D’autres portiques sont destinés à la manutention sur les aires de stockage des conteneurs. Configurés sur mesure, ils peuvent être montés sur rails (portiques de PORT 2000 au Havre) ou équipés de pneus. Ces types de portiques utilisent la technologie GPS pour leur système de direction automatique et de positionnement des conteneurs.