Histoire des ciments

publié le 18 octobre 2007 (modifié le 10 mars 2008)

 

les civilisations Egyptiennes et Mayas utilisaient déjà des liants hydrauliques pour bâtir leurs édifices
les civilisations Egyptiennes et Mayas utilisaient déjà des liants hydrauliques pour bâtir leurs édifices
(droits réservés)

LE CIMENT UNE ORIGINE CHEZ LES CHINOIS, LES MAYAS OU LES EGYPTIENS.

Connu depuis la plus haute antiquité, le ciment a été redécouvert au 19e siècle par Louis VICAT. Depuis cette époque son utilisation, comme ses propriétés, n’ont cessé de se développer pour en faire le matériau de la construction moderne.

Les Chinois et les Mayas élevaient des constructions avec des mortiers à base d’une chaux obtenue par cuisson de roches calcaires, suivie d’une extinction à l’eau et d’un broyage.

Les Egyptiens utilisaient, en 2600 avant JC, un mélange de chaux, d’argile, de sable et d’eau pour sceller les pierres.

Les Romains fabriquaient des liants capables de durcir avec l’eau. Ils mélangeaient de la chaux à des cendres volcaniques de la région de Pouzzoles qui, en présence d’eau, fixaient la chaux pour constituer un liant formant un mortier avec du sable.

L’énigme du phénomène de prise du ciment est restée inexpliquée jusqu’au 19e siècle « comment une pierre après avoir perdu sa dureté dans le feu, la reprend-elle en la mélangeant avec de l’eau » ?