Implantation d’une piste

publié le 17 septembre 2007 (modifié le 28 mai 2008)

 

Saint Denis Gillot
Saint Denis Gillot
(STBA/Alexandre Paringaud)

Plusieurs facteurs influencent le choix de l’implantation et de l’orientation d’une piste. En général, il s’agit avant tout d’éviter le survol des zones à forte densité de population, notamment pour limiter le bruit et les obstacles.

La météorologie et en particulier la répartition des vents jouent un rôle primordial dans la décision d’implantation des pistes. Elles devront être orientées dans la direction des vents dominants puisque le décollage et l’atterrissage s’effectuent généralement face au vent. Le vent traversier (perpendiculaire à l’axe de la piste) est très perturbant, en particulier pour des avions légers.

Cependant, les appareils commerciaux sont moins sensibles aux vents traversiers et les considérations environnementales priment souvent. En particulier, la nuisance sonore qui ne doit pas dépasser un seuil de 85 dBA à proximité des aéroports, est un élément décisif. Aussi, les Plans d’Exposition au Bruit obligatoires constituent-ils une étape importante du projet.

La nature et le volume de la circulation aérienne, les performances des avions entrent aussi en ligne de compte. De même que la topographie de l’emplacement de l’aéroport et de ses abords étudiés dans le cadre d’un plan de servitude.

En savoir plus

Plan de servitude dans les aéroports (format pdf - 49.1 ko - 17/12/2007)
Plan d’Exposition au Bruit (format pdf - 53.6 ko - 17/12/2007)