Importance des travaux

publié le 23 octobre 2007 (modifié le 9 janvier 2008)

 

Sur le réseau de la SNCF, pour le compte de RFF gestionnaire des installations, les entreprises de voies ferrées effectuent 85 à 90 % des travaux de réhabilitation des voies et des travaux neufs, et 10 à 15 % des travaux de maintenance, d’entretien et de sous-traitance.

La place des TP dans les travaux de voie ferrée.

L’activité ferroviaire représente 2,10% des activités TP.
Les entreprises de voies ferrées effectuent 85 à 90 % des travaux de réhabilitation des voies et des travaux neufs sur le réseau de la SNCF, pour le compte de RFF gestionnaire des installations, et 10 à 15 % des travaux de maintenance, d’entretien et de sous-traitance.

Avec plus de quatre milliards d’euros de produits livrés, de prestations et travaux, réalisés chaque année, les fournisseurs de la SNCF et de RFF contribuent de façon significative à la production du transport ferroviaire.

Répartition des achats de la SNCF
Répartition des achats de la SNCF
(document SNCF)

Ils se répartissent en cinq grands segments (cf diagramme ci-dessus) :

  • travaux ;
  • fournitures ;
  • matériels roulants ;
  • prestations de services ;
  • prestations intellectuelles, consulting, informatique et ingénierie.

À cela s’ajoutent les activités concernant les tramways, les métros et les embranchements particuliers.

Par ailleurs, de nombreuses études et réflexions concernant la profession sont réalisées au travers d’associations telles que :

  • Avenir Rail, dont les quatre membres permanents sont la SNCF, FIF, RFF et la RATP, cette association a pour objectif de proposer à l’Assemblée Nationale, en 2003, un projet de programmation des investissements ferroviaires pour les 20 années à venir, ainsi que les modalités pour donner aux régions la capacité de financement.
  • Transport Développement Intermodalités Environnement (TDIE) dont le Syndicat des Entrepreneurs de Travaux de Voies Ferrées de France (SETVF) est l’un des membres fondateurs. Cette association a pour objectif de promouvoir une politique de transport qui prenne en compte les perspectives d’intégration européenne et de poursuite de la décentralisation. Créée il y a 3 ans, elle a déposé en 2003 auprès du Parlement, des recommandations sur un schéma général, à 20 ans, des investissements en infrastructures terrestres. En 2004 ses activités liées aux travaux sur les projets de construction de lignes de tramway ont repris.

En savoir plus


Télécharger :