Industrie du ciment

publié le 18 octobre 2007 (modifié le 27 février 2008)

 

Ciment : le développement d’une industrie moderne

cimenterie moderne
cimenterie moderne
(droits réservés)

Le développement en France des premières cimenteries se situe dans les années 1850-1860, grâce à la mise au point de fours rotatifs et de broyeurs à boulets.

Par la suite, les procédés de fabrication se perfectionnent : voie humide, voie semi-humide puis voie semi-sèche et enfin, voie sèche. Parallèlement, les moyens de transport et de conditionnement évoluent.

En 1920, apparaissent les premiers sacs de ciment de 50 kg, aujourd’hui ramenés à 35 kg. Après 1945, la livraison de ciment en vrac se développe pour alimenter les centrales à béton, les usines de préfabrication et les grands chantiers de Bâtiments et de Travaux Publics.

Le XXe siècle restera marqué par un développement considérable du matériau béton et de ses applications.

En un siècle, de 1900 à l’an 2000, la production française de ciment est passé de 1 million de tonnes à 20 millions de tonnes.