Journée technique sur la gare de Liège en Belgique avec l’AFGC Grand Est

publié le 6 août 2010 (modifié le 29 août 2010)

 (30 juin 2010)

Carrefour important du réseau ferroviaire belge, l’ancienne gare comportait de nombreux points négatifs qui ont mené au choix d’une infrastructure totalement nouvelle plutôt qu’une réhabilitation et une modernisation de la gare existante.

Chaque jour, cette gare accueille environ 36 000 voyageurs ce qui en fait la deuxième gare de la Région Wallonne. Elle est également gare TGV internationale, en accueillant l’ICE allemand et le Thalys. Elle est devenue un véritable carrefour multimodal majeur de la ville et il est prévu de compléter ce dispositif par une ligne de tram. Un parking de stationnement est construit derrière la gare avec accès direct sur une autoroute ce qui en fait la seule gare avec accès autoroutier direct en Europe.

Liege-Gare_vu-ville-avion_500x164_cle0389e1.jpg
Liege-Gare_vu-ville-avion_500x164_cle0389e1.jpg
© Droits réservés

 

En 1996 et suite à un concours international d’architecture où 12 candidats s’affrontent, la réalisation du projet est confiée au célèbre architecte espagnol Santiago Calatrava Valls. Ce dernier est déjà l’auteur de trois autres gares en Europe : la gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV (ex-Lyon-Satolas), la gare de Stadelhofen à Zurich, et la gare d’Orient à Lisbonne, construite à l’occasion de l’Exposition universelle de 1998.

liege_cle278513.jpg
liege_cle278513.jpg
 

 

Liege-Gare_coupebis_550x188_cle2134b3.jpg
Liege-Gare_coupebis_550x188_cle2134b3.jpg
 

 

Après des aménagements voisins commencés dès 1998, le chantier débute réellement en 2000. Les travaux commencent avec les terrassements et arasements indispensables. On procède au forage de 171 pieux de 15 mètres et un mur de soutènement est réalisé contre la colline voisine. Le gros œuvre, fait en béton blanc, est ensuite réalisé et nécessite 6 années de travail. De mai 2005 à l’été 2006, la réalisation se poursuit par l’installation d’immenses arcs d’acier pour la couverture. Deux auvents sont ensuite installés de part et d’autre de ce gigantesque dôme métallique (culminant à 35,35 m au-dessus des quais) et 32 000 m² de vitrage sont mis en place. Les travaux de finition sont alors exécutés (ascenseurs, escalators, boutiques...). La gare est inaugurée le 18 septembre 2009. Elle a coûté 312 millions € et les aménagements indispensables sur les lignes ferroviaires en amont et en aval de la gare ont coûté 125 millions €.

  • Un article sur cet ouvrage sera mis en chantier sur notre site Internet.

Télécharger :