ACTUALITÉ
 

L’aéroport de Paris-Orly en 2018

publié le 18 octobre 2012 (modifié le 25 octobre 2012)

Ce mardi 17 octobre, la direction générale d’Aéroport de Paris a dévoilé l’ambitieux projet de réaménagement et de modernisation de l’aéroport Paris-Orly à l’horizon 2018.

Ce mardi 17 octobre, la direction générale d’Aéroport de Paris a dévoilé l’ambitieux projet de réaménagement et de modernisation de l’aéroport Paris-Orly à l’horizon 2018.

Orly Sud a été inauguré en 1961 par le Général de Gaulle et Il fut au, début des années 60, le monument le plus visité de France, devant la tour Eiffel. Orly Ouest a été inauguré 10 ans plus tard.

Malgré des réaménagements ponctuels, l’aéroport d’Orly à particulièrement vieilli et se révèle inadapté aux modes de voyages d’aujourd’hui. Unifier les deux terminaux existants Orly Ouest et Sud : telle est l’ambition d’ADP. Le réaménagement complet de tous les abords des terminaux se soldera par la création de près de 100 000 m2 de nouvelles surfaces pour l’accueil des passagers. Grâce à un investissement de 400 à 450 millions d’euros, l’aéroport va donc bénéficier d’une rénovation d’ici 2018, avec à la clé, la jonction de ses deux terminaux.

Orly-2018_cle0b3bfe.jpg
Orly-2018_cle0b3bfe.jpg
© droits réservés

 

Concrètement, en 2018, un bâtiment de 80 000 m2 fera la jonction entre l’est et ouest d’Orly. L’aéroport n’aura plus qu’un seul terminal et trois halls d’embarquements, contre deux terminaux et six salles d’embarquements actuellement. Plus de fluidité, plus d’espace, plus de services, plus de clarté... Voilà les éléments clefs demandés aux cabinets d’architectes qui travaillent sur le projet.

Mais ces aménagements répondent aussi à la transformation probable des transports à l’horizon 2020. Avec le tramway 7 en 2013, le prolongement de la ligne 14 du métro, l’éventuelle ligne du Grand Paris Express vers Saclay et une gare de TGV, Orly accueillerait un nœud multimodal.

En présentant mercredi le gros chantier qui attend l’aéroport du sud de l’Ile-de-France, Pierre Graff, PDG d’ADP, a précisé qu’il n’était pas question de demander davantage de mouvements d’avions.
Par ailleurs, ce chantier devrait susciter la création, pendant six ans, de 750 emplois à plein temps. Et une fois les aménagements terminés, près de 5 000 emplois directs devraient être créés sur l’aéroport. Selon une étude réalisée par le BIPE en février 2012, il apparaît que l’activité économique générée en 2010 par la seule présence de l’aéroport Paris-Orly crée près de 8 milliards d’euros de valeur ajoutée. Elle représente également plus de 85 000 emplois au total, dont 27.000 directs.