ACTUALITÉ
 

L’arche de Tchernobyl

publié le 11 septembre 2016 (modifié le 16 septembre 2016)

30 ans après la tragédie, où en sont les travaux de l’arche ? L’immense enceinte de confinement est prête à être poussée au-dessus du réacteur accidenté et de son sarcophage.

Le réacteur n°4 est actuellement toujours recouvert par le sarcophage, construit à la hâte six mois après la catastrophe. Ce sarcophage a déjà été renforcé à 4 reprises.
L’arche est en construction depuis 2012. Elle doit permettre de sécuriser le site pour le siècle à venir. A titre de comparaison, elle est plus grande que le Stade de France, peut abriter 4 airbus A380, est plus haute que la statue de la liberté et pèse 30 000 tonnes. Une structure construite en plusieurs étapes et en deux parties réunies, en octobre 2015, avec succès.

C’est le consortium "Novarka", formé de deux entreprises françaises Bouygues et Vinci, en coopération avec un réseau international de sous-traitants, qui est responsable des travaux.
Dès 2009, le chantier a commencé à s’installer. Il a fallu enlever des tonnes de sables et de terres radioactifs et en rapporter des tonnes d’un peu partout en Ukraine pour que les 2 000 ouvriers du chantier de l’arche travaillent selon des normes acceptables de radioactivité.
Actuellement, l’immense enceinte de confinement est prête à être poussée au-dessus du réacteur accidenté et de son sarcophage. Avant d’entamer le roulage de cette superstructure, on procède à l’installation de nombreux équipements à l’intérieur de l’arche qui permettront par la suite de démanteler le sarcophage et ce qui reste du réacteur N°4.
Tous les travaux devraient être achevés le 30 novembre 2016 avec la mise en place de l’arche à son emplacement définitif.

© Novarka : vidéo 3D février 2016, sur YouTube

Quelques dates clés du chantier de l’arche

  • Août 2010 : zone de montage et fondation des tours de levage ;
  • Septembre 2011 : réalisation des longrines de transfert de l’arche sur le sarcophage ;
  • Octobre 2012 : assemblage de la première moitié de l’arche avant levage ;
  • Novembre 2012 : première opération de levage pilotée depuis la salle de contrôle ;
  • Juin 2013 : deuxième opération de levage des ailes latérales ;
  • Avril 2014 : premiers bétons des fondations du bâtiment technologique ;
  • mai 2015 : 5 millions d’heures travaillées sans accident ;
  • octobre 2015 : connexion des deux moitiés d’arche ;
  • Actuellement : mise en place de l’outil de démantèlement à l’intérieur de l’arche.
  • Novembre 2016 : date prévisionnelle de la mise en place de l’arche à son emplacement définitif.
Le chantier de l’arche à différentes étapes : © Novarka

Le projet en bref

  • Intervenants : * Maître d’ouvrage : Chernobyl Nuclear Power Plant (ChNPP) ; * Maître d’œuvre : équipe composée de représentant du ChNPP et de Betchel ; * Groupement conception-construction : Novarka, composé à 50/50 de Vinci Construction Grands projets (leader) et de Bouygues Travaux Publics.
  • Effectifs : * 1200 ouvriers ukrainiens présents simultanément sur le site en période de pointe ; * 200 collaborateurs expatriés de 21 nationalités différentes pour l’encadrement du projet ; * 50 personnes dédiées à la radioprotection sur le site.
  • Technique : * Portée de l’arche : 257 mètres ; * Hauteur : 108 mètres ; * Longueur couverte 162 mètre ; * Charpente métallique : 25 000 tonnes ; * Poids total de la structure équipée : 36 000 tonnes ; * Durée de vie de l’ouvrage : 100 ans ; * L’enceinte doit résister à des températures comprises entre -43°C et +45°C, à une tornade de classe 3 (probabilité : tous les 1 million d’années) et à un séisme d’une intensité maximale de 6 sur l’échelle de Mercalli (période de 10 000 ans).
  • A elle seule, l’arche a été estimée à un milliard et demi d’euros. Son fond de financement est géré par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

Pour en savoir plus :