L’ingénieur des P&C

publié le 12 novembre 2007 (modifié le 8 novembre 2015)

 

Musée de la Mode de la ville de Paris

Depuis sa création, le corps des ingénieurs des Ponts & Chaussées est le seul qui a conservé le même titre de sa création au début du XXIe siècle. Cependant, les fonctions et les tâches à accomplir ont bien évolué.

Origine : Colbert met en place des ingénieurs architectes du Roi

  • 1713 : un arrêt du 28 novembre met en place 11 inspecteurs généraux qui se partagent les 22 départements d’ingénieurs.
  • 1716 : trop ambitieuse pour la pénurie des finances publiques de l’époque, l’organisation de 1713 est remplacée par un arrêt du 1er février qui établit à sa place un inspecteur général, un architecte premier ingénieur, trois inspecteurs et 21 ingénieurs avec mission "d’exécuter les ordres et instructions qui leur seront donnés pour le bien du service par le sieur Conseiller du dedans du Royaume ayant le département des Ponts et Chaussées.. "
  • 1744 : création d’un bureau des dessinateurs à Paris par Trudaine.

Évolution : XVIIIe siècle

  • 1747 : le bureau des dessinateurs est progressivement transformé par Perronet en véritable école royale des Ponts et Chaussées. Le premier règlement ne sera établi qu’en 1775 par Turgot.
  • 1754 : l’instruction du 13 mai précise que "les travaux des P&C sont actuellement dirigés par un ingénieur en chef, quatre inspecteurs généraux, 28 ingénieurs, 103 sous-ingénieurs et 44 élèves..."
  • 1804 : un décret impérial du 7 Fructidor an XII donne leur nouveau statut aux ingénieurs et fixe leur effectif : 5 inspecteurs généraux, 15 inspecteurs divisionnaires, 2 adjoints, 134 ingénieurs en chef, 306 ingénieurs ordinaires, 15 aspirants et 60 élèves.

Aujourd’hui : XIXe et XXe siècles

  • Le décret de 1804 sera modifié en 1851. Cette dernière version reste en vigueur dans ses grandes lignes jusqu’en 1959, date à laquelle un nouveau statut (décret 59-358 du 20 février) consacre le caractère interministériel du corps des ingénieurs des P&C.
  • Depuis le 30 mars 1967, les directions départementales de l’équipement ont remplacé les anciens services ordinaires des Ponts et Chaussées.
  • Désormais, le corps des ingénieurs des Ponts & Chaussées comporte les fonctions d’Inspecteur général de l’Équipement, de Chef de service régional de l’Équipement, et de Directeur départemental de l’Équipement.

Le XXIe siècle

Celui-ci a commencé par la fusion du corps des Ingénieurs des Ponts et Chaussées avec les corps des Ingénieurs de l’Aviation civile, de la Météorologie et le corps des Ingénieurs géographes puis les ingénieurs du génie rural, des eaux et des forêts. Les ingénieurs des 5 corps fusionnés s’appellent dorénavant ingénieurs des Ponts, des Eaux et des Forêts.

Références : C.Vacant. Du cantonnier à l’ingénieur, Presses de l’ENPC - Paris 2001