L’ouvrier des parcs et ateliers

publié le 12 novembre 2007 (modifié le 3 février 2010)

 

Haut : 1900, le "cylindreur" du parc des P&C de l'Allier avec sa roulotte. (Archives départementales Allier). Milieu : 1930, répandeuse liants Rincheval et groupe motocompresseur Bernard (J.C.Réaux DDE/62). Bas : 2002, OPA de la DDE/ 09
Haut : 1900, le "cylindreur" du parc des P&C de l’Allier avec sa roulotte. (Archives départementales Allier). Milieu : 1930, répandeuse liants Rincheval et groupe motocompresseur Bernard (J.C.Réaux DDE/62). Bas : 2002, OPA de la DDE/ 09
(ASCO-TP)

Les OPA

Il y a loin du garde magasin de 1852 aux ouvriers des Parcs et Ateliers (OPA) d’aujourd’hui recrutés par concours et qui travaillent aussi bien en atelier que sur les routes....

Origine : 1852 = garde magasin

  • 1852 : Une première circulaire sur la tenue des bureaux des ingénieurs des Ponts et Chaussées définit les règles à suivre pour la conservation et le mouvement des matières centralisées dans les magasins de l’État : un employé est préposé à la garde du magasin.
  • 1879-1905 : Petit à petit, on commence à annexer à ces simples magasins des ateliers de réparation pour l’entretien.
  • 1906 : Les frais généraux des magasins et ateliers incombent aux services consommateurs, y compris les frais de personnel tels que les salaires du chef d’atelier, du chauffeur, du magasinier et du gardien.

Évolution : 1948 = création des ouvriers des Ponts et Chaussées (P&C)

  • 1937 : Un arrêté ministériel fixe le règlement applicable dans les usines ou ateliers au personnel ouvrier employé en régie par les services des Ponts et Chaussées. Les ouvriers sont classés en cinq catégories : ouvrier professionnel ou qualifié, ouvrier spécialisé ou semi-professionnel, manœuvre spécialisé, manœuvre ordinaire et apprenti. Il est précisé que le règlement ne s’applique pas aux chefs d’atelier. Le texte distingue les emplois permanents et les emplois temporaires.
  • 1948 : Statut des ouvriers des Ponts & Chaussées occupés dans les parcs , ateliers et magasins en emploi permanent dans les différentes catégories : chef de parc, chef d’atelier, ajusteur, mécanicien, tourneur, conducteur Poids Lourds, conducteur VL (Véhicule Léger), magasinier, chaudronnier, tôlier, charpentier, menuisier, peintre, etc.

Aujourd’hui : Les ouvriers des Parcs et Ateliers (OPA) des Ponts et Chaussées (P&C)

  • 1965 : Le décret n° 65-382 du 21 mai fixe le statut des nouveaux OPA.
  • 1991 : La classification des OPA fait l’objet d’un arrêté ministériel du 19 décembre qui distingue :
    • Les Ouvriers d’atelier, de magasin, d’entretien ou d’exploitation
    • Les Techniciens en hydraulique, électronique, automatisme, mécanique, électricité, etc
    • Les Agents de maîtrise partagés en trois filières distinctes :

Références : Claude VACANT : Du cantonnier à l’ingénieur, Presses de l’ENPC, PARIS 2001