La conjoncture et les perspectives

 

L’activité dans les Travaux Publics s’est accélérée en 2019. Cette accélération de l’activité a fait apparaître des besoins importants en main d’oeuvre dans le secteur. Le secteur compte recruter 200 000 personnes sur 5 ans.

Les besoins en équipements nouveaux et la nécessité de l’entretien et de l’amélioration de l’existant sont exigeants et urgents et reconnus comme tels par l’ensemble de responsables. Il faut donc rester positifs pour les années à venir même si le confinement dû au Covid19 a mis en arrêt la plus part des chantiers qui vont reprendre progressivement à la fin de cette période inédite.

Les 3 défis retenus dans le passé deviennent encore plus valables.

  • 2 Le défi de l’innovation pour faire surgir et mettre en oeuvre des solutions nouvelles mieux adaptées, notamment sur le plan financier en profitant des possibilités scientifiques et techniques de notre époque.
  • 3 Le défi des formations et des métiers pour attirer les hommes et les femmes les plus capables de participer activement aux modernisations nécessaire tout en assurant le meilleur niveau de qualité.


 
 
Les rapports annuels de la FNTP

Depuis 2003-2004

2009, année des dernières informations du Ministère de tutel sur l’activité du BTP

juillet 2009 (sources MEDDE - CGDD) : suite à l’intégration de la DAEI au CGDD (commissariat général du développement durable), le ministère n’édite plus ce type d’informations.